Les catholiques et les migrants

Mohmed

Suite à l’appel du Pape à accueillir une famille de réfugiés, Monsieur le Curé de Millau s’est porté candidat à l’adoption d’une famille de migrants. C’est normal que de bons chrétiens secourent leurs frères orientaux en détresse et persécutés. Mais, il y a un mais, on ne va pas sélectionner, on prendra ce qui se présentera. Comme la grande majorité des réfugiés sont musulmans, il est fort probable que nos invités ne soient pas très catholiques. La charité du Christ est infinie et s’étend à tous les hommes, pas seulement aux baptisés. Malheur au paroissien qui oserait critiquer ce principe, il faudrait l’excommunier d’urgence, voire l’exorciser.

Le clergé actuel n’a pas compris que s’opposer à la progression de l’Islam en l’Europe ce n’est pas être raciste, il s’agit de défendre sa famille, ses traditions et sa religion. Il est normal qu’une partie de ses ouailles soit inquiète face au déferlement ininterrompu de ces futurs citoyens qui resteront toujours différents. Pas besoin d’avoir fait ‘Maths sup’ pour visualiser la courbe. Vu le taux de fécondité de cette communauté, il sent intuitivement que dans un futur très proche le nombre de musulmans sera majoritaire. Alors, il n’ose imaginer ce qui va se passer, il sait que ses petits-enfants vont souffrir.

L’histoire récente et ancienne nous a démontré que de graves dangers peuvent surgir de cette communauté. Les chrétiens, et surtout leurs pasteurs, devraient se souvenir des paroles du Christ qui exhortait à annoncer l’Evangile et à convertir toutes les nations, c’est leur principale mission. Bien que Jésus ait demandé que l’on accueille l’étranger, il n’a pas exigé que cela soit appliqué de manière absurde et sans mesure. Il ne parlait pas d’une invasion, d’un remplacement de population. Il ne faisait pas allusion à ces ‘invités’ qui mettent les pieds sur la table et qui tapent sur la tête des enfants de la maison.

Le racisme ce n’est pas bien, mais se protéger, protéger sa famille, sa patrie et sa religion, c’est légitime, c’est même un devoir pour tout parent responsable. Bien que chrétien je n’arrive pas encore à tendre l’autre joue. Et vous, y arrivez-vous ? Si oui, alors vous êtes déjà un saint. Si vous tendez l’autre joue et n’êtes pas encore un saint, alors vous êtes un imbécile et je ne vous suivrai pas. Chrétien n’est pas synonyme de crétin.

Le clergé devrait concentrer les faibles ressources qui lui restent à s’occuper d’abord de son troupeau qui s’amenuise chaque jour. Après, s’il lui reste du temps et des moyens, il pourra s’occuper des brebis qui ne font pas encore partie de son troupeau. Il faut commencer par les convertir afin de leur éviter une éternité de malheur, ce serait leur rendre un plus grand service que de les assister ponctuellement.

Tous les musulmans ne deviendront pas des tueurs mais il convient de préserver les siens et d’appliquer le principe de précaution. Dans le meilleur des cas, les musulmans sont dans l’erreur, il est donc urgent de les éclairer en leur annonçant l’Evangile. Dans le pire des cas, des djihadistes peuvent surgir de cette communauté et sidérer les bonobos en train de se prélasser au soleil, mais surtout pas d’amalgame.

Croyez-vous que les socialistes soient plus en conformité avec les valeurs chrétiennes. Pas la peine de parler de leurs valeurs, vous les connaissez, ce serait trop long d’analyser ici les lois contraires à l’Evangile qu’ils ont promulguées. Et pourtant le clergé français n’a jamais songé à excommunier ses paroissiens de gauche. Non, les électeurs FN ne sont pas des démons. Il n’est pas incompatible pour un catholique sincère d’adhérer au Front National qui ne peut être pire que ses adversaires en ce qui concerne la morale chrétienne.

Publicités