Défendons la liberté

Quelle mouche a donc piqué Madame Geneviève BRUN ? Pour s’exprimer sur « la liberté de la presse ou haine en liberté ». Elle s’empresse d’ouvrir ce vieux placard où voudraient s’oublier les élucubrations méchantes à l’égard du plus grand parti politique de France, le Front National. A-t-elle succombé à l’influence de ce courant « bobo-gogo-intello »  auréolé de la bonne conscience ? Ou, tout simplement, laisse-t-elle percer une libération de son égo ? Qui peut le dire ? Marquons l’insignifiance des outrances et réjouissons nous de l’approbation de très nombreux lecteurs qui nous marquent leurs encouragements.

Nous tenons toutefois à souligner à Mme Geneviève BRUN que le F.N. s’affirme comme un défenseur de la liberté. Et, en particulier, de la liberté d’expression tant dans le dire que dans l’écriture. Si modeste soit notre combat, il rejoint celui des martyrs de Charlie Hebdo, de tous ces journalistes qui, au Moyen Orient ou en Afrique, au péril de leur vie, nous informent sur les horreurs de cette troisième guerre mondiale. Notre combat est partagé avec tous les citoyens et citoyennes qui en ont ras le bol du système LRPS basé sur l’illusion et le mensonge. Nous le menons dans le respect absolu des personnes et s’il est vrai qu’il dérange, nous ne nous connaissons pas d’ennemis. Ouvrez donc les yeux, Mme Geneviève BRUN et regardez l’aspect de la France au cours des trois jours noirs de la semaine. Spectacle affligeant ! On nous rapporte les embarras à Paris d’un important acheteur malaisien, bloqué à l’aéroport par la grève des taxis. En est-il sorti ? L’avenue doit laisser le passage à une longue procession d’enseignants et d’agents de l’Etat qui, toutes bannières déployées, réclament des hausses de salaires. Partout des hommes en armes, le doigt sur la gachette. Bref, une journée de perdue pour rejoindre son hôtel « Où est la France ? »  a-t-il demandé à un ami ? Elle lui laissait un sourire amer sur les lèvres.

Il n’est donc pas question pour le Front National de faire de la France « un champ de déshonneur et un tombeau » Notre histoire a connu d’autres malheurs et nous les avons surmontés. Rien n’est perdu. Avec l’union des Républicains et des Patriotes, dans la LIBERTE, le FRONT NATIONAL retrouvera la vraie France.

Front National, Section de Millau

 

Publicités

Auteur : Lou Roumegaire

Patriotes de Millau et du Sud Aveyron. Si vous désirez vous informer sur notre groupe et notre action locale n'hésitez pas à nous contacter par email.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s