…Au sujet de la Légion (réponse)

honneur-et-fidelite

Dans une très longue diatribe, un membre du collectif « Gardarem lo Larzac » fait valoir un droit de réponse à un article intitulé « La Légion sur la terre des Templiers » paru dans le Journal de Millau du 18 février.

Je n’ai jamais cité ce collectif et pourtant cette personne s’est sentie visée, justifiant ainsi le dicton : « Il n’y a que la vérité qui blesse ».

S’en est suivie une liste d’accusations me reprochant des termes insultants tels que « militaristes primaires ». Mais comment définir autrement ce long réquisitoire contre le monde militaire ? Il faut assumer, Madame, vos propos sont totalement antimilitaristes.

J’ai osé qualifier de « Bide », un rassemblement contre l’installation de la Légion. Mais comment appeler autrement une manifestation annoncée à grands bruits qui ne rassemble qu’une centaine de personnes dans une ville de plus de 20.000 habitants. Si ce n’est pas un « bide », ça y ressemble quand même un peu, n’est-il pas ?

Je suis accusé de porter par mes propos une « idéologie sous-jacente » (Laquelle ? Je ne sais) vis à vis de ceux qui ne pensent pas droit (!). Tout cela parce que je ne partage pas le point de vue de ce collectif. C’est assez lapidaire comme jugement.

Je retiens aussi que vous « êtes une grande personne » qui avait décidé « toute seule » de me répondre. Croyez-moi je suis d’autant plus sensible à cette initiative personnelle que vous êtes membre d’un collectif. Belle preuve de maturité, en effet !

Pour le reste, votre longue prose répandue sur deux colonnes n’est qu’un cours d’Histoire très partial, comme il se doit.

Tout y passe, Verdun et les horreurs de la guerre jusqu’au stress post traumatique lié aux atrocités des combats. Qui peut vous contredire sur ce point ? C’est une triste évidence à laquelle vous n’apportez aucun remède, si ce n’est de prôner la non-violence.

Mais que proposez-vous contre la barbarie de DAESH, ses viols et ses décapitations ? Comment pensez-vous vous opposer à ces assassins ? …en décidant d’un « sitting » au milieu des combats ou la soumission, finalement pour échapper à la mort.

 « Pour celui qui veut défendre la terre de ses ancêtres (la Patrie) mieux vaut périr en combattant que de se voir esclave et la mort lui paraîtra moins affreuse que les outrages et les indignités qu’il faut essuyer dans une ville asservie » (Démosthène).

Votre chapitre concernant les guerres coloniales se résume à un bréviaire que radotait le Parti communiste, à cette époque, qui avait comme objectif de « frapper dans le dos l’Armée française partout où elle se battait ». A qui ferez-vous croire en l’honnêteté de vos propos quand vous omettez de nous parler des traitres qui désertaient pour rejoindre l’ennemi aussi bien en Indochine qu’en Algérie ? Savez-vous dans quel état nos soldats sont revenus des camps Viets, comme ce camp 113 ou sévissait le communiste Boudarel qui se comportait en pire tortionnaire ? Ils n’avaient plus que la peau sur les os. Alors oui je suis sans doute méprisant, comme vous le dites, mais peut-être pas assez.

Que connaissez-vous de ces guerres ? Il est facile de prononcer des sentences définitives sur ces luttes quand on est assis bien au chaud, le postérieur calé dans un confortable fauteuil … mais la réalité est bien différente quand on se trouve au cœur de ces guerres. Contrairement à vous, je n’ai pas besoin de citer des auteurs inconnus pour appuyer mes dires.

Si j’ai la chance, aujourd’hui de pouvoir écrire ces quelques mots, je le dois à la Légion, à ceux du 2éme REP qui sous des tirs meurtriers n’ont pas hésité à risquer leurs vies pour nous sortir avec mes camarades de cet enfer de feux, un certain jour d’avril dans des gorges des Aurès.

En deux ans j’ai vu de près le comportement des hommes, lors d’accrochages ou d’embuscades … croyez-moi vous apprenez vite l’humilité.

L’arrogance et le mépris que vous me reprochez, je les garde pour ceux qui, après coup, se permettent de juger de la valeur des hommes au nom de la morale.

Jean-Pierre Auregan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s