Réponse à Bienvenue la Légion

Malvenue

Notre article (voir plus bas) BIENVENUE LA LEGION est paru dans le journal de Millau du 4 février 2016. Voici la réponse de nos adversaires, parue dans le journal de Millau du 11 février 2016.

Nous espérons que nos amis légionnaires liront cet article et l’apprécieront à sa juste valeur, celle du fumier.

Le militant du FN cité a décidé de ne pas répondre à cet article car sa réponse ne serait pas très charitable. Il ne va pas se rabaisser à discuter avec ce genre d’individu.

Il pourrait répondre :

  • qu’il a choisi de rester anonyme pour des raisons personnelles, il pourrait aussi donner l’adresse de sa mère pour que les barbus et les antifas lui rendent visite …
  • qu’il n’est pas question que le 2ème REP change ses chants de marche pour faire plaisir à monsieur Gilles Gesson,
  • que son capitaine, en Afrique, était un ancien du 1er REP, après sa dissolution il est passé au 1er RPIMa. C’était une homme droit dans ses bottes et un vrai meneur d’hommes. Il a beaucoup de respect pour son ancien capitaine.
  • quand il pensait aux ennemis de l’intérieur, il ne faisait pas allusion aux anti camp du Larzac mais à la cinquième colonne des musulmans djihadistes. A moins que les anti camp du Larzac songent à basculer dans le terrorisme … ont-ils des projets dans ce sens ?
  • que aux légionnaires, à majorité d’origine étrangère, ils sont les bienvenus. Leur naturalisation, après avoir prouvé leur attachement à notre pays, dans la sueur et le sang, est amplement méritée. On ne peut pas dire la même chose de ceux qui ont trouvé leur carte d’identité dans un paquet de lessive.
  • que nous serons, effectivement, ravis de boire le pot de l’amitié avec nos nouveaux voisins.

FN au Pouvoir = France isolée ?

L’une des menaces brandies par nos opposants concerne l’isolement de notre pays si le Front National arrivait au pouvoir.

Si nous appliquons une politique ferme de protection des frontières, de rejet des éléments allogènes qui perturbent et rejettent notre société, il est certain que plusieurs pays vont critiquer et s’opposer à notre gestion. Il se pourrait même que certains pays, étant coutumiers de l’interventionnisme, je pense aux USA, pourraient en profiter pour nous menacer physiquement d’intervention militaire pour mettre un parti politiquement correct à la tête de notre pays. Ils vont surtout essayer de nous étouffer économiquement et financièrement.

Il est certain que la plupart des alliés actuels de la France vont nous tourner de dos et nous mettre en quarantaine. La parade me parait simple : trouvons-nous de nouveaux amis. Je pense à la Russie qui serait ravie de nous voir la rejoindre. Faire une alliance avec ce grand pays, qui n’est plus communiste, qui est retourné à sa foi chrétienne ancestrale, ne pourrait que nous être profitable.

La France n’a pas la masse critique requise pour jouer seule dans la cour des grands. En s’alliant à la Russie nous serions aussi alliés à la Chine et à l’Inde, deux pays qui sont en train de monter en puissance. Si nous perdons nos anciens amis, avec le marché américain et européen, nous aurons de nouveaux débouchés pour nos produits et une source pour les matières premières et les produits dont nous avons besoin.

Si les américains montrent les dents, menaçant d’intervenir parce-que certaines de nos décisions nationalistes ne leur plaisent pas, il faut aussi une alliance militaire avec ces nouveaux amis. Si, plusieurs fois par an des troupes d’élite, de l’aviation et des bateaux Russes et Chinois viennent en France pour faire des manœuvres avec nos soldats, cela pourrait calmer les ardeurs belliqueuses de nos ennemis de l’extérieur comme de l’intérieur.

Je suis d’accord avec Jacques Lauret, quand il écrit dans l’article « L’Empire des Faux Amis » qu’il ne faut pas faire confiance aux USA car ce pays ne recherche que ses propres intérêts. Leur amitié et protection ne nous est pas indispensable, bien au contraire. Voltaire disait « Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m’en charge ».

Si nous changeons de cap politique, le pays une fois sécurisé et débarrassé de ses éléments allogènes et toxiques, après avoir perdu tout le gras qui nous empêche de courir vers la prospérité retrouvée, notre exemple de réussite pourrait donner des idées à certains de nos voisins. Je ne mettrais pas ma main à couper que l’Allemagne ne nous suivra pas dans cette nouvelle coalition, et ensuite d’autres pays européens.

F.R.

Murmures « postaux » anti–FN !

Il se murmure qu’un établissement de premier plan spécialisé dans la distribution du courrier, de la publicité, et autre type d’information comme par exemple, les programmes des candidats aux diverses élections, serait en train de procéder à une enquête à caractère qualitatif… Bien lui en a pris !

C’est ainsi que tout finissant par se savoir, il se murmurerait que lors de la campagne des législatives dans notre circonscription, du personnel dudit établissement aurait refusé d’effectuer la distribution de prospectus de campagne du candidat de notre mouvement…

Cela expliquerait le fait que certains de nos sympathisants et militants ont trouvé sur la voie publique nos documents de campagne, et non, dans les boites aux lettres auxquelles ils étaient destinés…

Il n’en demeure pas moins que la prestation de service, en question, a été facturée … et aurait donc contribué au paiement de ces « personnels idéologisés » ce qui ne les aurait nullement gênés…

Quand une entreprise à la prétention de vouloir conserver sa place sur un créneau de plus en plus exposé à la concurrence, où ses salariés peuvent voir leurs conditions de travail de plus en plus fragilisées, leurs situations précarisées, la moindre des assurances, ne serait-elle pas d’honorer convenablement les commandes de ses clients, de tous ses clients, sur le territoire de la République.

Une entreprise a le devoir de gagner la confiance de ses clients potentiels et si possible d’éviter toutes formes de pollutions, fussent-elles idéologiques ou radicales.

Enfin, il n’est pas inutile de rappeler que nombreux sont les électeurs de notre mouvement à vouloir le maintien de ce service et ses hommes, dans nos territoires ruraux … Alors à l’avenir, ne vous laissez pas manipuler, par les « idiots utiles » de l’ultralibéralisme…

A bon entendeur !

FN 12 Section de Millau

Le Routier Polonais !

Routiers Polonais

Hé oui après le plombier Polonais, on nous fait le coup du Routier Polonais, mais il y a plus que les Polonais, je vous rassure, qui nous plombent les entreprises de transport en France, tchèques, Slovaques, Roumains, etc.… Depuis des années, on peut voir sur nos routes départementales, des petits camions bâchés de moins de 3,5 tonnes, non sujet aux datographes (mouchard dans le jargon des routiers). Ces petits camions efficaces font une concurrence effrénée à nos petits transporteurs, qui devant cette concurrence déloyale, déposent très souvent le bilan ; et c’est 2,3,4 chauffeurs routiers qui se retrouvent à pôle emploi. De cela, nos belles poupées du journal télévisée n’en parlent pas, et pour cause, ce sont souvent des sans dents. Merci l’Europe !!! C’est notre Europe actuelle qui autorise depuis 2009 le cabotage, et qui permet à un transporteur Polonais de livrer ses marchandises partout en Europe, d’où la création d’une flotte de camionnettes de moins de 3,5 t.

Pour optimiser leur petit business européen, cette petite horde de camionnettes, ne prend jamais ou presque l’autoroute. Quant au viaduc de Millau cela leur est hors budget ; c’est aussi pour cela qu’ils roulent à deux chauffeurs, pour se relayer et gagner du temps car, de la Pologne à L’Espagne, il y a quand même pas mal de kilomètres. Un routier millavois me disait, il y a peu, on les voit sur les parkings des nationales manger un morceau et hop, ils reprennent la route. Le relais routier pour manger chaud, c’est trop cher et il y a trop de perte de temps.

Alors qu’attend -on pour mettre un terme à cette concurrence déloyale qui tue tous les jours nos petites et moyennes entreprises de transport routier ? Ah qu’il est loin le temps de l’émission solidaire des chauffeurs routiers « Les Routiers sont Sympa » de Max Meynier sur RTL. En ce temps-là, l’entraide routière avait un sens, maintenant c’est à celui qui bouffera l’autre. La faute à qui ? Au libéralisme sans visage humain, et peut être aussi au mercantilisme d’outre Atlantique qui nous prépare de drôles de jours avec le fameux traité transatlantique, mais de ce « MACHIN-LA ! » j’en reparlerai dans un autre article.

Isidore.

L’Empire des Faux Amis

C’était Mitterrand qui déclarait à un de ses proches vers la fin de son mandat de Président ‘’La France ne le sait pas mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Où une guerre continuelle, vitale, économique, sans mots. Oui ils sont durs les américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre permanente, sans heurts, une guerre à mort’’. Il faut pourtant le reconnaître seul De Gaulle savait s’opposer aux diktats de l’oncle Sam. La France était redevenue une puissance indépendante surtout sur le plan militaire.

Aujourd’hui l’OTAN nous entraine dans des guerres illégitimes contre nos intérêts et les USA sont devenus les véritables chefs de nos armées. Nous avons gardé l’image d’une Amérique libératrice avec ses milliers de GI mitraillés sur les côtes de Normandie. Mais ça, c’était hier, et le Plan Marshal qui a permis la reconstruction de l’Europe a bien davantage profité aux américains. Et par la même occasion l’Europe occidentale s’est américanisée en copiant plutôt le mauvais côté du modèle US que le bon.

Après 1945 il était vital pour les USA d’intensifier les guerres et même d’en fomenter pour assurer et ensuite maintenir leur domination sur le monde pour faire du dollar la plus forte monnaie et à présent la sauver du déclin par des opérations militaires. Guerres du Vietnam, en Amérique du Sud sans s’engager directement eux-mêmes. En Afghanistan pour créer les talibans afin de contrecarrer l’ex URSS, en Irak pour s’assurer les débouchés du pétrole avec là aussi la création des djihadistes qui maintenant se retournent contre eux et contre nous. Sans oublier les guerres en Serbie pour aider en fin de compte les albanais musulmans à récupérer le Kosovo pourtant territoire essentiellement Serbe.

Ils ont persévéré avec la Libye devenue à présent incontrôlable et à dominante islamiste car il fallait absolument faire tomber Kadhafi qui les gênait en Afrique par sa volonté d’établir sur ce continent une monnaie basée sur l’or qui aurait concurrencé le dollar. Maintenant ils imposent le chaos en Ukraine en espérant faire entrer sa partie ‘’occidentale’’ dans le giron de l’OTAN afin de de maintenir absolument l’Europe sous leur coupe pour la séparer de la Russie qui elle refuse un monde à dominante américaine et préfère la multipolarité.

Ainsi nos chers amis américains misent sur la gauche pour arriver à mieux imposer leur programme, et pourquoi ne pas faire de la France la 1ère nation musulmane d’Europe. Ils conservent deux points forts : leur Armée avec sa formidable technologie et la Finance. Le FMI, la Banque mondiale, Goldman Sachs, Rothschild et bien d’autres … Le groupe Bildenberg dont François Fillon avouait ‘’ce sont eux qui nous dirigent’’, sans compter les quelques 82 000 multinationales toutes inséparables du Nouvel Ordre financier d’obédience US. C’est ainsi que cette globalisation ouvre l’entrée du Marché Transatlantique lequel, à travers l’UE, ne profitera qu’aux exportateurs américains.

Et cette finance nous tient par la dette qui augmente de 4650 € chaque seconde, elle deviendra abyssale et impossible à rembourser. C’est une création artificielle créée par les Banques avec le consentement des Etats pour dépouiller les peuples et les rendre dépendants. Ainsi l’état français ne peut plus se financer auprès de sa Banque Centrale à cause du Traité européen et doit emprunter aux banques privées. A Chypre, en 2013, l’état a organisé la spoliation des déposants pour sauver le système financier.

Ce qui prouve la stupidité de ce système qui par sa rapacité ruine les états et se met lui-même en danger. L’Europe, celle des Nations, n’a donc rien à gagner mais tout à perdre à continuer dans cette direction et à regarder vers un Empire US qui ne voit que ses intérêts.

J. L.