L’escalade

racailles

Depuis des mois maintenant, on voit que les attaques envers les policiers amplifient. Jets de pierres remplacés par des tirs de mortier de feu d’artifice, par des cocktails Molotov, qui incendient plusieurs véhicules de police. Attaques d’enseignants ou de proviseurs, on voit actuellement une escalade. Jusqu’où va telle s’aller ?

Les policiers excédés par l’autisme de leurs supérieurs, la neutralisation de leurs revendications par des syndicats politisés, bien aux ordres, font qu’ils manifestent leur colère sans syndicats. En France, il y a 5 syndicats, dits représentatifs, on devrait plutôt dire bien aux ordres godillots. Une grande partie des fonctionnaires, on le voit avec la Police aujourd’hui et dans le privé, représentent moins de 8% d’employés syndiqués.

Les citoyens en ont assez de leurs salamalecs, donne-moi ta montre je te donnerai celle de mon syndicat. Au lieu de s’occuper des conditions de travail des salariés ils font de la politique, certains par peur de perdre leur représentativité, par leur léthargie à la place de leur pugnacité à se développer. Les syndicalistes signent n’importe quel texte gouvernemental, tel cette fameuse « loi travail », ils ont aujourd’hui le déshonneur syndical, demain ils auront la défaite et perdrons leur représentativité.

On doit dire merci, encore une fois de plus, à Sarkozy, l’homme qui détruisit la police plus vite que son ombre. Exit la police de proximité, tout à été fait pour que la France sombre petit à petit dans le Chaos. On n’est pas loin du précipice, hélas, merci qui ! Toujours le même personnage plein de toques, car le chaos arrive petit à petit. Il va suffire qu’un policier ou un gendarme perde son sang-froid pour qu’une explosion des banlieues, 10 fois plus puissante que celle de 2005, qui ne sera rien en comparaison de ce qui nous attend. Il y a 11 ans cela à servi de test, maintenant les zones de non droit sont prêtes à en découdre, il ne manque plus que l’allumette !

Une fois de plus on aura laissé faire, on refait la politique de l’autruche de 1936, quand l’Allemagne réarmait on faisait grève. Puis, alors que nous avions notre garde baissée, arriva MAI-JUIN 1940, la défaite avec l’exode. C’est bien une nouvelle déroute qui nous guette si l’on n’y prend pas garde. Mais il est vrai que les Français, du moins ce qu’il en reste, ont des problèmes de mémoire.

Isidore

Publicités

Auteur : Lou Roumegaire

Patriotes de Millau et du Sud Aveyron. Si vous désirez vous informer sur notre groupe et notre action locale n'hésitez pas à nous contacter par email.

Une réflexion sur « L’escalade »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s