Humanitarisme business

refugies

C’est par « boulevard Voltaire » que j’ai appris l’existence d’associations pro-immigrationistes peut-être plus par intérêt que par simple charité et bons sentiments. Il s’agit des coopératives sociales, celles qui déjà en Italie reçoivent ces envahisseurs subsahariens qu’on a baptisés « migrants » ; ce qui fait plus légal et donc plus acceptable pour le citoyen contribuable.

On apprend donc que ces associations qui se déclarent sociétés mutualistes en dispensant des services sociaux sanitaires ou éducatifs bénéficient à ce titre d’un important allégement fiscal. Elles recevraient des préfectures 35 € par jour et par demandeur d’asile. En fait un séjour tous frais payé qui peut durer jusqu’à trois ans.

Jusque-là, on ne peut pas trop parler illégalité, mais continuons… la magouille légale c’est de loger et de nourrir chaque clandestin à moins de 35 € par jour. Le bénéfice généré allant directement dans la poche des membres de l’association. Soit 10 clandos dans une chambre d’hôtel prévue pour quatre pour le prix de 70 € la chambre. Mais aussi dans une quelconque structure publique.

Pratique pouvant rapporter jusqu’à 5000 € par jour et laissant éclore ainsi de plus en plus de ces coopératives soi-disant humanitaires. Et face à l’ampleur de ce déferlement migratoire les autorités sont dépassées et laissent faire. Le principal scandale dans ce chaos organisé c’est que seulement 5 % d’entre ces « migrants » peuvent revendiquer le statut de réfugié. Ce qui amène au chiffre de 95 % ceux qui déferlent en Europe en provenance d’Afrique et qui n’ont rien à voir avec le drame syrien ; qui ne sont même pas persécutés dans leur pays car étant musulmans pour la très grande majorité. Ils viennent chez nous dans l’intention de s’y installer, de profiter de nos largesses et de faire n’importe quoi, et le pire s’il le faut pour éviter l’expulsion.

Alors français et européens de l’ouest soyez gentils avec ces migrants ils vous le rendront volontiers et de bon cœur en faisant des enfants. D’ailleurs chez nous certains intellos décadents sinon masochistes comptent sur eux pour relever en France comme en Allemagne une démographie en baisse. Alors français cocus, battus mais contents, paralysés que vous êtes par l’ambiance « politiquement correcte », par la propagande virulente antiraciste, l’humanitarisme compatissant et les Droits de l’Homme, dévoyés par le trotskisme de leur vocation initiale et par l’hyper consumérisme jouissif. Préparez-vous à voir vos campagnes ressembler à la brousse africaine et vos villes et villages se transformer en succursales de la kasbah d’Alger et des bidonvilles de Bamako. Ce qui d’ailleurs est déjà en partie réalisé. « La France multiculturelle et métissée acceptez-la ou quittez-la ». Tel était le slogan inscrit sur une banderole par des crasseux de gôche en soutien aux « migrants », tout leur programme est résumé par ces mots.

Pour retrouver sa souveraineté la France aura comme ennemi mortel non seulement l’Islam conquérant avec ses troupes aguerries et ses bataillons de clandestins mais devra se battre contre ses compatriotes gaulois mais traîtres indécrottables islamo-mondialistes. Tous les marqueurs sont en place pour une prochaine guerre civile. Parce que s’il y a beaucoup trop de pro-envahisseurs par idéologie et d’idiots utiles à cette idéologie il existe encore des opposants déterminés à les combattre ! Vivement la remigration !

Onyx

Publicités

Auteur : Lou Roumegaire

Patriotes de Millau et du Sud Aveyron. Si vous désirez vous informer sur notre groupe et notre action locale n'hésitez pas à nous contacter par email.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s