L’état Major de la Police Nationale muté en STASI.

6678055maxresdefault

Hé bien oui mes cher ami(es), ont y est ! Depuis quelques semaines les Policiers Manifestent, sans leurs Syndicats. Un policier a été convoqué par l’IGPS (police des polices), son seul crime : avoir pris part aux manifestations de ras-le-bol des policiers. Dans un avenir proche d’autres collègues policiers seront aussi convoqués par L’IGPS. Pourquoi cela ? Parce que le bon peuple en a assez des syndicats, bien souvent aux ordres soit des gaullistes soit des socialopes.

Comment faire confiance à des organismes qui vous font rentrer dans le rang rapidement, sous les ordres soit de Loges, soit de politiciens qui ne veulent pas que ces mouvements prennent de l’ampleur. Rappelez-vous fin Mai 1968, la CGT fer de lance, avec les étudiants de la chienlit, qui du jour au lendemain ont fait cesser les grèves style 36. Beaucoup ne le savent pas, mais l’ordre de finir cette chienlit avait été sifflée par Moscou, un ordre et la CGT dit le lendemain « il faut savoir finir une grève ». Quand on sait cela on comprend que nos Policiers de Bases en aient assez d’être Cocufiés.

Alors bien sur nos Socialopes ne supportent pas le désordre quand ils ne tiennent pas le manche. Alors ils ont le syndrome Jules Moch*, dont des dérives totalitaires et l’on comprend que notre camarade Cazeneuve, se serve des services de la Police des Police, comme moyen d’intimidation. Ils montrent sous leurs masques leurs visages de Trotskistes, par leurs réactions totalitaires.

Mais nous n’avons pas encore tout vu !!! l’escalade à l’intimidation ne fait que commencer. Pour ceux qui ne le savent pas, la France est le derniers pays COMMUNISTE, en voici encore une preuve flagrante. Il ne faut pas sous-estimer ces adversaires, même blessés, ils vont encore faire des dégâts. Citoyens, au lieu de regarder votre opium du peuple qu’est le foot, ou les primaires pour neuneu, sortez, allez comme à Béziers soutenir Nos Policiers en Colère. Après cela ne venez pas dire comme certains auront l’audace de le dire « on ne savait pas ! »

  • Jules Moch, ministre S.F.I.O (Socialistes) de l’intérieur, qui en 1947 et 1948 avait fait matraquer, puis intervenir l’armée sur les grèves insurrectionnelles de 1948, quand le PCF avait essayé de prendre le pouvoir en France, comme il réussit en Tchécoslovaquie la même année. Certes il n’y a plus maintenant le Danger Communiste, mais les réflexes socialistes envers le peuple sont toujours très coriaces.

Isidore

Publicités

Auteur : Lou Roumegaire

Patriotes de Millau et du Sud Aveyron. Si vous désirez vous informer sur notre groupe et notre action locale n'hésitez pas à nous contacter par email.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s