Marion Maréchal-Le Pen parle contre la proposition de fermer les sites anti avortement

Vidéo sous-titrée pour nos amis anglophones

Publicités

Les Tontons Flingueurs !

tontons

Que d’encre répandue depuis le début de l’affaire Fillon, mais qui a ‘cafté’ dans cette famille de soi-disant Républicains. Il est vrai que dans cette famille issue du Gaullisme, il y a eu plusieurs fois des coups de feu. D’abord Georges Pompidou, qui fut lui attaqué avec l’affaire Markovic. Ça venait de ses petits amis Gaullistes de l’époque, un baron ne voulait pas de Georges Pompidou à l’Elysée. En 1974 ce fut Jacques Chaban-Delmas qui fut flingué par Jacques Chirac qui voulait être président. Il s’accoquina avec Valérie Giscard d’Estaing qu’il trahit par sa démission de 1975. Après il créa le RPR, sa fusée qui devait le propulser bien plus tard à l’Elysée. Puis il y eut l’affaire du mitraillage de Valérie Giscard d’Estaing par la fameuse lettre de l’ancien Gaulliste Dechartre, qui appelait à voter François Mitterrand en 1981 !

On voit que les tontons gaullistes sont équipés de flingues de compétition qui ont la puissance de feu d’un croiseur ! Les mœurs n’ont pas changé. Après la pantalonnade des primaires, dites de droite, et la victoire de François Fillon, certains ont l’amertume de la défaite à la bouche. Des candidats malheureux au le califat républicain ont décidé de flinguer politiquement François Fillon. Lors de son meeting de Dimanche, François Fillon regardait avec insistance le premier rang. Un journaliste l’a d’ailleurs remarqué et a dit : « Fillon regarde le premier rang d’où il y a de très fortes chances que son coup de poignard soit parti, façon Brutus … Toi aussi mon fils … » Que certains candidats de cette primaire soient derrière cette opération ‘coup fourré’ il n’y a pas loin ! A qui profite ce crime ?

Il n’y a pas qu’à Paris que l’on défouraille. A Millau, dans L’Aveyron, on liquide la concurrence discrètement, avec des silencieux. Il semblerait qu’au conseil municipal millavois un vent calabrais souffle depuis quelques temps. Qui a remarqué que la première adjointe de la municipalité actuelle a disparu et ne siège plus ? Que s’est-il passé ? Mystère, mais comme pour Fillon, il y a des coups bas assénés par certains parrains du Gaullisme. Quel est le mobile ? Jalousie ou rage de voir un concurrent progresser en politique, alors qu’eux ont été mis à la retraite anticipée ?

De Gaulle était très rancunier, il semblerait que quelques-uns de ses disciples aient hérité de ce trait de caractère ! Abattre la concurrence sans se faire prendre, les canailles osent tout, c’est même leur marque de fabrique.

Isidore

Leurs Valeurs Républicaines

valeurs

Dans ces valeurs il y a Liberté, Egalité, Fraternité, issues de la fondation de la république. Cette devise orne les frontons de nos bâtiments administratifs, depuis la loi de 1905 sur la séparation de l’église et de l’état.

Liberté, on peut dire qu’elle n’existe plus avec leurs lois liberticides Pleven, Gayssot et autres. Dès qu’un écrit ne plait pas à la police de la pensée, on condamne lourdement l’écrivain. Dans leurs valeurs il faut être politiquement correct, ne pas parler de l’immigration invasion, du grand remplacement. Chut ! Chape de plomb, il faut se taire, obéir, payer ses impôts et laisser la classe dirigeante faire ses affaires. Voilà leurs valeurs républicaines, et c’est au nom de cela que l’on a fait disparaître la liberté d’expression en France. Il n’y a qu’à voir les Valls, Fillon et consort, ils nous le rabâchent chaque fois qu’ils ouvrent la bouche.

Egalité, c’est un mythe. Combien de fils d’ouvriers et de paysans accèdent aux grandes écoles ? Les meilleurs lycées se trouvent dans les quartiers huppés et sont réservés aux enfants des notables. Si un simple ouvrier veut évoluer dans un parti politique, dès qu’il sera en passe d’être élu il sera remplacé par un candidat de la classe des médecins, notaires, fonctionnaires.

Fraternité, où la voyez-vous ? C’est la loi du plus fort et de l’individualisme. Quand les dirigeants pratiquent l’entraide, aux migrants, immigrés ou autre clientèle électorale c’est avec l’argent du contribuable. Les élites gardent l’intégralité de leur fortune pour leur propre bien-être, ils ne distribuent rien à la communauté alors qu’ils devraient montrer l’exemple.

Il est vrai que la condition du peuple s’est améliorée depuis l’Ancien Régime mais c’est surtout du à l’évolution des sciences, de la médecine et à l’industrialisation. La République n’a pas contribué à ces évolutions, il n’y a qu’à comparer avec les pays qui ont conservé une monarchie. On peut même constater que les Anglais ont débuté l’industrialisation dix ans avant les Français qui étaient empêtrés dans la Révolution et la Terreur.

En réponse à leurs valeurs, je dis « mort à la gueuse » car, comme durant les deux empires, la République n’apportât que des guerres et la misère pour le petit peuple de France. Encore une fois il n’y a qu’à écouter Manuel Valls ou François Fillon, ils n’ont que le mot « République » et rarement celui de  » France » à la bouche. Comme le disait Pierre Poujade « Sortons les Sortants », et cela dès les prochaines échéances électorales.

Isidore

La république est t’elle encore viable ?

parlement

Quand on voit le cirque que sont devenues les élections présidentielles on a de quoi s’interroger. Les deux premières républiques n’étaient pas viables, elles n’ont duré que 12 ans et 4 ans. La véritable république, stable, se constitua avec l’avènement de la 3ème République. C’est de cette fameuse république dont Jules Ferry disait « avec de bons vétérinaires, médecins, professeurs, avocats, notaires on fera une république verrouillée ». C’est-à-dire que, depuis ce moment, le peuple ouvrier, les paysans et les religieux ne pouvaient accéder à la fonction de député ou de sénateur, à part quelques exceptions populistes.

Les manettes resteront entre les mains des classe supérieures, rejointes dans les années 50 par les grands fonctionnaires estampillés ENA. Regardez le nom et la profession des Elus, même les populistes, hormis peut-être Marion Maréchal Le Pen. Par exemple le député FN du Gard, Gilbert Collard, est Avocat. C’est la preuve qu’en moins de deux siècles la république a consolidé son club qui défend jalousement l’intérêt de ses membres. Quant-aux autres ils ne sont bons que pour des positions subalternes : conseillers municipaux, territoriaux, régionaux. On s’aperçoit que d’élections en élections, les partis font une sélection. On retrouve encore et toujours des avocats, professeurs, médecins en tête de liste et les militants des classes laborieuses sont toujours en position inéligible.

Pas étonnant que quand l’on demande à un député ou a un sénateur le prix d’une baguette de pain, ils ne le savent pas. Et pour cause, ils ont une bonne qui fait les courses pour leur famille, pour eux l’acte d’achat dans une boulangerie ou ailleurs est une perte de temps.

Alors me direz-vous que penser de tout cela ?

Ma déduction est que la république n’est peut-être pas le meilleur des régimes. Il faut rapidement en changer et mettre en place, en collaboration avec la majorité des français, un monarque. Le petit peuple souhaite se libérer de ces, soi-disant, élites qui ne le représentent pas et reformer toutes les institutions. Par exemple un député par département et un sénateur par région suffiraient à représenter le peuple, à moindre cout pour le contribuable. Candidature à toutes les fonctions représentatives ouverte à toute personne de toute condition sociale.

Isidore.

Quand la Socialoperie trahit les Droits de L’Homme

1665_rot_preview

Non seulement, ces Droits de l’Homme sont incomplets puisqu’ils oublient les Devoirs de l’homme mais cette gauche, à tendance totalitaire, ne les respecte même pas. Quelques exemples pour comprendre…

(Article5) La loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la société. Tout ce qui n’est pas défendu par elle ne peut être empêché, nul ne peut être contraint pour ce qu’elle n’ordonne pas.

Qu’est-ce qui est le plus nuisible ? Est-ce l’islamisation envahissante que nous subissons ou son opposition ?Mais grâce aux lois Pléven et Gayssot, la gauche a rendu caduc cet article.

(Article 9)  La loi doit protéger la liberté publique et individuelle contre l’oppression de ceux qui gouvernent.

En effet, la loi qui devrait nous protéger de ce manque de liberté que nous subissons se dresse contre nous.

(Article 10) Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public.

Or que fait Valls en particulier et toute son équipe pour interdire et sanctionner toute manifestation contraire à la doxa socialiste. Comme par exemple la très pacifique Manif pour Tous !

(Article 11) La libre communication des pensées et des opinions est un droit des plus précieux de l’homme. Tout citoyen peut donc parler, écrire, ou imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.

Là encore on retrouve les restrictions de liberté imposées par les lois Pléven et Gayssot et les socialistes s’en servent pour contourner les Droits de l’Homme par les quantités de procès infligés à des patriotes, à travers leurs officines que sont la LICRA,la LDH ,le CRIF etc… à des sites tels que : Riposte Laïque, Françoisdesouche et bien d’autres.

(Article 19) Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

(Article 25) La souveraineté réside dans le peuple, elle est une et indivisible, imprescriptible et inaliénable.

Si cette souveraineté résidait dans le peuple, Sarkosy n’aurait pas pu faire passer le Traité de Lisbonne par-dessus la volonté de la majorité des français qui n’en voulaient pas.

(Article 28) Un peuple a toujours le droit ,de reformer et changer la Constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures.

Il  est vrai que nos différents gouvernements ne se sont pas privés de reformer la Constitution quand cela arrangeait leur politique.

(Article 35) Quand le Gouvernement viole le droit des peuples, l’insurrection est pour le peuple et chaque portion de peuple, le plus sacré des devoirs.

Ce qui veut bien dire que le peuple aurait maintenant le droit de se soulever contre ces apprentis tyrans qui ont supprimé la libre expression.

(Article 16) Toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée n’a point de Constitution.

Comme c’est le cas actuellement, par le transfert des compétences relevant de l’exercice de la souveraineté nationale par  monsieur Valls et l’ Etat PS a l’autorité de l’UE. Les pouvoirs Exécutif-Législatif-Judiciaire-Médiatique sont aux mains du Gouvernement PS. C’est donc bien un coup d’Etat juridique !

L’Etat a donc tous les droits et ne s’en prive pas,

A suivre…

Onyx

 

Crise migratoire : Donald Trump donne la priorité aux réfugiés chrétiens

Donald Trump continue à modifier la politique migratoire américaine. Après le décret sur l’interdiction temporaire d’accès aux réfugiés en provenance de pays musulmans, il a déclaré que les Etats-Unis donneraient la priorité aux réfugiés chrétiens.

church

«Ils ont été traités dans la manière horrible. Savez-vous qu’en Syrie si vous êtes chrétien, il est impossible ou au moins très difficile de se venir aux Etats-Unis ? Si vous êtes musulman, vous le pouvez mais si vous êtes chrétiens, c’est impossible. C’est injuste», a déclaré Donald Trump dans une interview à Christian Broadcasting Network, précisant que, en 2014, les Etats-Unis avaient accueilli 87% de musulmans et 10% de chrétiens. Les chiffres de 2016 sont quasiment similaires : 15 302 musulmans contre 93 chrétiens.

D’après le président élu, inverser la tendance en favoriser l’accueil des réfugiés chrétiens pourrait aider à garder les «terroristes islamistes» hors du pays.

«Je ne veux pas voir de gens être décapités au Moyen-Orient parce qu’ils sont chrétiens, musulmans, ou quoi que ce soit. Ecoutez, maintenant ils coupent des têtes, et ils filment ça pour le diffuser partout dans le monde», a-t-il poursuivi.

La présence chrétienne au Moyen-Orient est menacée par les persécutions liées à l’offensive de Daesh en Syrie et en Irak. Chaque année, des communautés entières disparaissent. Si, au début du XXe siècle, la population chrétienne du Moyen-Orient représentait environ 20% de la population globale de la région, elle n’en représente désormais que 5%. La raison principale en est la politique de «nettoyage» confessionnel à laquelle procède l’État islamique.

Chassés par les combattants de Daesh, les habitants assyriens et chaldéens de la plaine de Ninive vivent depuis deux ans dans des caravanes dans des camps de réfugiés au Kurdistan et ne veulent pas retourner chez eux, la libération de leurs villes et de leurs villages s’étant accompagnée de la découverte de leurs églises profanées et de leurs maisons pillées par des militants de l’EI.

Le 25 janvier, Donald Trump a signé un décret prévoyant une suspension de 120 jours pour tout le programme d’admission des réfugiés et une interdiction d’entrée de 90 jours pour tous les immigrants provenant de pays où le terrorisme sévit (Syrie, Irak, Yémen, Iran, Libye, Somalie et Soudan), comme il avait promis pendant sa campagne présidentielle contre Hillary Clinton.

Source : Russia Today

Les Droits de l’Homme, hier et aujourd’hui

arton2026

A l’heure actuelle il y a ceux qui entendent profiter des Droits de l’Homme pour imposer leurs idées.  Ce n’est pas nouveau, car il fut un temps où les puissants se servaient pareillement de la religion pour dominer. Mais au fait, les Droits de l’Homme ne sont-ils pas une religion matérialiste actuellement ? Il faut bien dire aussi en toute objectivité qu’à cette époque les uns avaient des droits et en abusaient, les autres, les manants n’en disposaient que selon le bon vouloir de ceux qui détenaient le pouvoir et l’argent.

Sur le fond, mais seulement sur le fond, rien n’a changé à l’heure actuelle, malgré des lois qui protègent mieux le citoyen de base. Cette Révolution de 1789 était-elle nécessaire pour apporter plus de justice sociale ? Je ne sais pas, mais en tout cas, on peut lui reprocher ses violences arbitraires et sa Terreur sanglante injustifiée. Certes, il fallait du changement qui débouche sur du progrès social, mais pas à ce prix ! D’autres pays ont évolué socialement en Europe, petit à petit, en restant des monarchies, sans passer par des bouleversements aussi terribles et radicaux. Si les anciennes monarchies, dites de droit divin, n’étaient pas irréprochables les républiques contemporaines ne le sont pas davantage.

Les Droits de l’Homme au moment de leur déclaration étaient une réaction épidermique à ce manque d’équité. Laquelle, comme toute réaction, ne pouvait être qu’exclusive. Car si l’on avait prospectivement, avec plus de recul considéré que les devoirs passaient avant les droits, on parlerait depuis plus de 200 ans de Déclaration des Devoirs et des Droits de l’Homme. Je dirais même plutôt, des hommes, pour respecter la pluralité d’une société.

Pour avoir des droits, faut-il encore les mériter ! Ce n’est que comme ça qu’une organisation humaine peut avancer sur ses deux jambes. Et ces Droits n’auraient pas pu être dévoyés, car en plus de 200 ans d’existence, ils ont été abusivement transformés dans le sens de toujours plus de droits pour l’individu au détriment des obligations de ce même individu. Ce qui n’a pu que jouer sur la déresponsabilisation des citoyens qui attendent tout de l’Etat.

D’autre part, la Déclaration de 1793 n’utilise pas le terme « universel » puisque à cette date cette déclaration concernait la Nation française et n’avait pas pour ambition de s’exporter dans le monde entier, en devenant un modèle pour tous les peuples. Comment se fait-il donc que ces Droits de l’Homme aient nécessité 2 Déclarations et 4 Rédactions successives ? An I, An II, 1846-1948 ? C’est en 1948 que les Droits de l’Homme ont été approuvés par l’Assemblée Générale des Nations Unies et non par la France  seule. Ils sont en fait un produit de notre histoire nationale qui elle, n’est pas universelle.

Par conséquent, ce serait plutôt à chaque pays, en fonction de sa culture et de ses traditions, de définir les devoirs et les droits qui lui correspondent. Ainsi, ces Droits de l’Homme français exportés et devenus supranationaux avec l’Europe de Schengen sont maintenant les meilleurs propagandistes du mondialisme générateur d’immigration, d’islamisation et de délocalisations en tous genres. Alors, qu’ils ont été instaurés dès le début pour protéger les citoyens de l’arbitraire du Gouvernement en place, alors qu’ils finissent par se retourner à présent contre celui ou ceux qui refusent la dictature du politiquement correct, pour la bonne raison qu’ils ne sont plus républicains, mais entièrement gauchistes.

Mais comme il y a d’autres critiques à formuler au sujet de cette nouvelle religion d’Etat je continuerai ma dissertation dans un autre article.

Onyx

Victoire de Trump

serment

Donald Trump, le 45ème  Président des E.U, par sa prestation de serment sur les marches du Capitole à Washington a vaincu le cosmopolitisme mondialiste. Et toute la gauchiasserie, qui accepte la démocratie quand celle-ci va dans le sens de ses idées, s’étrangle de rage à force de vociférer insultes et menaces de destitution. La France dite « démocrate » n’est pas en reste, même si c’est en Amérique que le sentiment anti-Trump est le plus virulent. Pour eux la démocratie est chose trop sérieuse pour être confiée au peuple. Ils oublient qu’eux seuls sont les artisans de ce qui est  devenu une démocrature pour avoir confisqué le pouvoir à leur seul profit. Alors qu’ils se sont conduits pendant plus de 40 ans comme des traîtres à leur pays ; le livrant pieds et mains liés à la seule autorité de la haute finance et pire encore, à cette subversion migratoire qui à fait de notre territoire la plus grande nation musulmane d’Europe pour le plus grand plaisir d‘Edwy Plénel.

Toutes les radios vibrent à l’unisson en ce moment. Il s’agit de faire passer le nouveau Président pour incapable de diriger les Etats-Unis et l’ex Président Obama comme un sage et un bienfaiteur de l’humanité. Un homme qui, avec la Clinton, voulaient en découdre avec la Russie, et  le risque de déclencher une 3ème guerre mondiale. Un prétendant qui n’est pas passé par le sérail habituel hiérarchique des politiciens de métier, qui serait sans aucune connaissance de la moindre gestion politique. Comme si Obama, qui sortait de nulle part, en avait davantage.

Tout est bon pour mettre des bâtons dans les roues du nouveau Président et la France n’est pas en reste. Evelyne Joslain, spécialiste de l’Amérique, s’est faite virer d’un plateau télé pour avoir dit : « Obama était dans son cœur plus musulman que chrétien ». Depuis des couturiers chics, qui ne veulent plus habiller sa femme ni sa fille, on a des couturiers parisiens qui seraient certainement ravis de les remplacer. Mais aussi des peintres qui veulent retirer les tableaux de la Trump Tower. Jusqu’au  Maire de New-York qui veut refuser l’expulsion des milliers de clandestins de la ville. Heureusement le nouveau Président est fort de caractère et n’a plus qu’à attendre que l’orage passe. L’ex Président Reagan, mal jugé à ses débuts, est devenu à la fin de son mandat un personnage de poids. Je souhaite donc le même succès au Président Trump.

Mais pourquoi est-il qualifié de populiste outre-Atlantique et encore davantage en France ? Parce-qu’il veut retirer le Pouvoir à ceux qui l’ont accaparé sans partage pour le redonner au peuple, appliquant par là, les règles de la véritable démocratie qui est la libre expression citoyenne. Et si en France il est plébiscité  chez les souverainistes, les patriotes et les nationalistes c’est parce qu’il va dans le sens de leurs revendications tout à fait recevables. Il veut que les E.U. ne restent plus les gendarmes du monde, et il veut améliorer les bonnes relations avec Poutine. Il  déclare aussi que la lutte contre l’Islam radical est une absolue priorité. Parce qu’il approuve le Brexit et veut combattre l’immigration. Parce-qu’il veut réveiller les endormis trompés par l’image d’un monde idyllique sans frontières.

Dans ces conditions, comment peut-il être compris et approuvé par tous ces sectateurs de la sinécure républicaine bien-pensante, mais aussi de leurs  obligés médiatiques. Tous ces gens, soumis à la politique mondialiste et à l’Islam. Car, qu’ils soient diplômés de l’ENA ou de Sciences-Po, aucun URPS ne possède les qualités de prospective, avec la lucidité qui va avec, ni les convictions, ni la force de caractère pour diriger la France.

Onyx