Hordes sauvages

racaille

Ça s’est passé à Juvisy-sur-Orge, nom qui résonne à tort comme un de nos terroirs encore épargné par l’ensauvagement généralisé. Mais c’était avant que le droit du sol et le regroupement familial (merci messieurs Giscard et Chirac) nous amène une descendance aussi nombreuse que parasitaire. Si les pères venaient pour travailler sur les chantiers et dans les usines, ce qui d’ailleurs était pour eux une bonne opportunité puisque dans les pays du Maghreb la vie restait difficile après 1962, leurs enfants, eux, nous détestent viscéralement et nous le font savoir à la première occasion.

Et, c’est quand ces travailleurs, surtout marocains et algériens ont commencé à faire venir leurs femmes, et souvent leur nombreuse progéniture, que tout ce processus de colonisation à l’envers s’est mis en place. L’assimilation traditionnelle, qui fonctionnait jusque-là avec des immigrés de même culture que la nôtre, s’est transformée petit à petit en communautarisme et en rejet de nos modèles de vie par refus civilisationnel de s’intégrer dans le pays d’accueil. Ce que n’ont pas prévu, dès les débuts des appels de main-d’œuvre par le patronat, nos gouvernants mal éclairés. Car gouverner c’est prévoir, malgré la pression en faveur de l’immigration des chefs d’entreprises comme Bouygues à l’époque et des Droits de L’homme victimes de leur idéologie universaliste.

A partir des années de gouvernance Pompidou, tous ces mauvais responsables politiques sont donc coupables de ce qui se passe actuellement dans nos banlieues et récemment à Juvisy-sur-Orge, puisque c’est dans cette ville que de très « jeunes » sortis d’une cité de non-droit ont repris les façons de faire de leurs ainés avec voitures brûlées et saccages habituels. Sont-ils pourtant si discriminés et si pauvres ces enfants d’immigrés ? Ils sont certainement bien mieux protégés et plus riches que s’ils vivaient dans leur pays d’origine. Je pense que les moyens de vivre plus que très correctement ne leur manquent pas. Entre l’économie illégale, l’assistanat social et l’argent de la politique de la ville ils peuvent s’offrir des vêtements de marque, et des smartphones. Ressources qui manquent souvent aux honnêtes travailleurs qui les entretiennent par leurs impôts.

Et sur le même sujet, que sont devenus les soi-disant « migrants » arrivés récemment et dispersés sur tout le territoire ? Les socialistes, comme il fallait s’y attendre, ont cessé les expulsions, les déboutés du droit d’asile restent ici et les arrivages continuent. Coût d’on demandeur d’asile 13000 Euros et 50000 pour un mineur isolé (Cour des Comptes). Aucun candidat, tant de gauche que de droite, n’a évoqué ce problème durant les polémiques soporifiques des primaires. Sujet qui reste tabou envers et contre tout. Dans ces conditions les « intifada » anti-françaises sont promises à un bel avenir, puisque le flot humain extra-européen et musulman susceptible de les alimenter continue tous les jours. Dans ces conditions comment ne pas souhaiter l’arrivée d’un chef d’Etat à poigne pour virer tous ces politiciens professionnels, aussi médiocres les uns que les autres, et par la même occasion tous ces envahisseurs qui nous crachent dessus. Et vive la sortie de l’Europe de Schengen !!!

Onyx

 

Publicités

Auteur : Lou Roumegaire

Patriotes de Millau et du Sud Aveyron. Si vous désirez vous informer sur notre groupe et notre action locale n'hésitez pas à nous contacter par email.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s