Les Tontons Flingueurs !

tontons

Que d’encre répandue depuis le début de l’affaire Fillon, mais qui a ‘cafté’ dans cette famille de soi-disant Républicains. Il est vrai que dans cette famille issue du Gaullisme, il y a eu plusieurs fois des coups de feu. D’abord Georges Pompidou, qui fut lui attaqué avec l’affaire Markovic. Ça venait de ses petits amis Gaullistes de l’époque, un baron ne voulait pas de Georges Pompidou à l’Elysée. En 1974 ce fut Jacques Chaban-Delmas qui fut flingué par Jacques Chirac qui voulait être président. Il s’accoquina avec Valérie Giscard d’Estaing qu’il trahit par sa démission de 1975. Après il créa le RPR, sa fusée qui devait le propulser bien plus tard à l’Elysée. Puis il y eut l’affaire du mitraillage de Valérie Giscard d’Estaing par la fameuse lettre de l’ancien Gaulliste Dechartre, qui appelait à voter François Mitterrand en 1981 !

On voit que les tontons gaullistes sont équipés de flingues de compétition qui ont la puissance de feu d’un croiseur ! Les mœurs n’ont pas changé. Après la pantalonnade des primaires, dites de droite, et la victoire de François Fillon, certains ont l’amertume de la défaite à la bouche. Des candidats malheureux au le califat républicain ont décidé de flinguer politiquement François Fillon. Lors de son meeting de Dimanche, François Fillon regardait avec insistance le premier rang. Un journaliste l’a d’ailleurs remarqué et a dit : « Fillon regarde le premier rang d’où il y a de très fortes chances que son coup de poignard soit parti, façon Brutus … Toi aussi mon fils … » Que certains candidats de cette primaire soient derrière cette opération ‘coup fourré’ il n’y a pas loin ! A qui profite ce crime ?

Il n’y a pas qu’à Paris que l’on défouraille. A Millau, dans L’Aveyron, on liquide la concurrence discrètement, avec des silencieux. Il semblerait qu’au conseil municipal millavois un vent calabrais souffle depuis quelques temps. Qui a remarqué que la première adjointe de la municipalité actuelle a disparu et ne siège plus ? Que s’est-il passé ? Mystère, mais comme pour Fillon, il y a des coups bas assénés par certains parrains du Gaullisme. Quel est le mobile ? Jalousie ou rage de voir un concurrent progresser en politique, alors qu’eux ont été mis à la retraite anticipée ?

De Gaulle était très rancunier, il semblerait que quelques-uns de ses disciples aient hérité de ce trait de caractère ! Abattre la concurrence sans se faire prendre, les canailles osent tout, c’est même leur marque de fabrique.

Isidore

Publicités

Auteur : Lou Roumegaire

Patriotes de Millau et du Sud Aveyron. Si vous désirez vous informer sur notre groupe et notre action locale n'hésitez pas à nous contacter par email.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s