Hamon défend le revenu universel : normal, il n’a jamais bossé

hamon3

Les électeurs de gauche ont choisi : ils ont porté Benoit Hamon en tête de la primaire du PS, et leur but qui constitue selon eux le progrès est de rémunérer l’oisiveté alors que selon la maxime bien connue, elle est mère de tous les vices.

Dès lors que Benoit Hamon croit devenir important, il mérite qu’on s’intéresse un minimum à sa vie…

S’intéresser à la vie de Benoit Hamon…

Benoit Hamon vit avec Gabrielle Guallar avec laquelle il est pacsé et a des enfants.

Sa compagne qui a fait Science Po et l’Ena, et dont il admet « qu’elle est dix fois plus diplômée que lui » est actuellement responsable des Affaires publiques du secrétariat général ce qui signifie qu’elle est responsable de tout le Lobbying du groupe LVMH, numéro 1 mondial du Luxe, qui appartient à Bernard Arnault.

Selon les salaires pratiqués dans ce groupe de luxe, et au vu de ses responsabilités, elle devrait y gagner aux environs 350 000 euros par an, ce qui n’est surement pas un reproche, car aucune boite privée ne paye un salaire de ce montant à une personne qui ne le mérite pas.

http://www.directmatin.fr/france/2017-01-23/tout-savoir-sur-gabrielle-guallar-la-compagne-de-benoit-hamon-744944

Benoit Hamon, lui, n’a jamais vraiment travaillé…

Il a préféré grenouiller au Parti socialiste et monter les échelons à force de militantisme, d’idées et de postures toujours plus généreuses à son profit avec l’argent des autres.

Le site Wikipédia nous apprend qu’il s’engage en politique à 19 ans lors des manifestations étudiantes contre la loi Devaquet et qu’il milite à la section de Brest du Parti Socialiste.

Il est diplômé d’une licence d’histoire, après être devenu membre de l’UNEF et président du MJS (Mouvement des Jeunes Socialistes).

Cette simple licence d’Histoire (soit BAC + 3) suffira pour lui procurer d’octobre 2008 à septembre 2009, la qualité de  membre du conseil d’administration de l’université Paris-VIII (héritière du Centre universitaire expérimental de Vincennes, où se sont investies des personnalités    comme  Deleuze ou Foucault), en tant que personnalité extérieure, puis de professeur des universités associé ou assurait, parait-il un enseignement concernant les organisations internationales et les processus décisionnels dans l’UE à l’Institut d’études européennes de l’université Paris-VIII. C’était donc un recasage expresse et momentané durant la période Sarkozy.

Premier trouble : devenir Professeur d’Université avec une simple licence d’Histoire (bac + 3), alors qu’il faut, en général, faire une thèse et passer l’agrégation (soit environ 3 à 4 ans de recherches après une maîtrise et passer un test extrêmement difficile soit BAC + 8 ou 9) pour enseigner avec le titre de professeur, voilà qui est déjà curieux, mais dans un parti dirigé par Jean Christophe Cambadélis, et une université aussi gauchiste que Paris VIII, on voit qu’avec le bon piston, tout est possible… Et tans pis pour les autres qui attendent, après avoir durement travaillé, passé, et réussi tous leurs examens pour être nommés Professeur d’Université.

Il poursuivra sa carrière au PS pour grenouiller dans les cabinets ministériels et comme assistant parlementaire, député européen, député au parlement français, et même devenir l’éphémère Ministre de l’Education nationale.

En qualité de député, il touche une indemnité mensuelle de 7 100 € brut, à laquelle s’ajoute une indemnité représentative de frais de mandat de 5 770 € brut / mois, soit 12 870 €

http://www.journaldunet.com/economie/magazine/1059791-le-salaire-des-politiques-et-des-elus/1059794-depute

Par conséquent, Benoit Hamon, en qualité de député, gagne 12 870 € x 12 soit 154 440 € annuels.

Du coup, on comprend mieux, pourquoi, dans la logique de Benoit Hamon, il n’est pas vraiment indispensable de travailler, pour être payé, ni de faire la preuve de ses mérites pour arriver en haut de la pyramide (sauf au PS bien sûr…). Il suffit de savoir se faufiler dans les bons endroits avec une grande gueule…

Avec sa concubine, on peut donc estimer qu’ils forment un couple disposant d’environ 500 000 €  de revenus annuels, soit largement plus que 99,98% des Français.

Cette prospérité n’empêche pas Benoit Hamon de faire de la misère sociale son fonds de commerce.

Il a raison : avec des personnes aussi incompétentes que lui, la misère ne risque pas de disparaître… mais même de prospérer.

C’est comme ça, qu’il s’est fait élire député dans la circonscription de Trappes (celle d’où vient Djamel Debbouze), où effectivement, la misère, a besoin d’être entretenue à grand coups de subventions dans «les quartiers défavorisés», afin que les gamins «désœuvrés» puissent casser ce qui a été réparé ou changé la veille…

Heureusement, ils ont leur « pote » Hamon, qui est là pour que la douce musique de l’argent des subventions ne s’arrête jamais, et que la Palestine soit soutenue contre vents et marées.

Et bien entendu, pour Benoit Hamon, la seule manière de maintenir les avantages dont il bénéficie, et donc de réussir sa vie (la sienne, pas celle des électeurs), est de faire tout ce qui est nécessaire pour rester en place et monter le plus haut possible en étant le plus démagogue possible.

C’est l’arme secrète de Benoit Hamon: une démagogie sans borne, des promesses d’assistanat sans limite et pour finir : une misère sociale, culturelle, et intellectuelle sans fin.

Et quoi de plus démagogue que de dire à quelqu’un « Tu ne vas rien faire, et on va te donner de l’argent » (Youpi !), ce qui signifie que « d’autres », (des riches, selon le vocabulaire du Parti Socialiste), travailleront comme des forcenés, écrasés d’impôts, de taxes, et de cotisations sociales pour que les électeurs et supporters de Benoit Hamon puissent se la couler douce et que leur protecteur puisse être réélu jusqu’à ce qu’il casse sa pipe…

C’est ce que Benoit Hamon appelle de façon magique « le revenu Universel », comme si l’argent était aussi disponible que l’air qu’on respire. (mais ça il n’est pas sûr que tous les Français l’aient constaté…).

Bien évidemment, vu que toute discrimination est interdite, cela signifie dans la logique de Benoit Hamon, que tous les migrants, tous les sans papiers, tous les clandestins, et toute personne se trouvant sur le territoire français devra pouvoir bénéficier de ce « revenu universel », sans jamais avoir travaillé un seul jour de sa vie (un peu comme Benoit Hamon en fait…).

Moi qui croyait que la Gauche représentait les travailleurs, et la droite le Patronat, voilà qu’avec Benoit Hamon, et les électeurs du PS, nous sommes entrés dans le post-gauchisme, c’est-à-dire un monde où il n’y a même plus de travailleurs (ce qui est normal à force de massacrer le pays, et de faire fuir tous les investisseurs, et ceux qui ont un peu d’ambition…), mais où le salaire, pardon, le Revenu Universel existe toujours, même pour ne rien faire.

Benoit Hamon, n’a pas compris (mais c’est normal quand on n’a jamais vraiment travaillé…), que c’est le travail qui donne à une personne sa dignité, et non l’assistanat, qui mine le moral des gens vaillants, et les pervertit en assistés à vie, toujours plus revendicatifs par la suite (en France, il y a des « primes de Noel » pour les chômeurs… car en France, le chômage est plus dur à Noël… même si on n’a toujours pas travaillé).

A l’heure où Donald Trump redonne aux USA toutes ses lettres de noblesse à la valeur travail (alors qu’Obama a créé des millions d’assistés, abonnés aux « food stamps ») la gauche démontre une fois de plus qu’elle est devenue folle, que ses membres sont les utopistes dangereux, que l’on voyait danser au soir du 22 janvier 2017, sur la Péniche accostée à un quai parisien, et dont « la Diversité », même celle de trappes, semblait manifestement absente…

Et oui, Benoit Hamon est très fort. En plus d’avoir de hauts revenus, sans jamais avoir travaillé dans le privé, en plus de maintenir son train de vie, par des promesses folles faites à ses électeurs, au détriment des autres, il arrive à faire travailler pour lui, toute une ribambelle de « petits blancs » imbéciles, qui seront les premiers à se faire dérouiller par les gars et les meufs de Trappes, si cela tourne mal un jour en France… ce qui est très possible…

En guise de récompense, il leur aura offert une boum sur un bateau…(et surement un verre d’Orangeade !).

La gauche, c’est vraiment la honte…

Il y a encore beaucoup à dire sur le personnage, mais pour l’instant, il convient de voir que ce mec est vraiment très fort pour arriver à ses fins avec toutes les méthodes les plus répugnantes, la fin justifiant les moyens,….

Pourtant, il n’est pas sûr que ce soit lui dont la France a besoin comme futur Président… j’ai même un gros doute.

Un citoyen anonyme

Publicités

Auteur : Lou Roumegaire

Patriotes de Millau et du Sud Aveyron. Si vous désirez vous informer sur notre groupe et notre action locale n'hésitez pas à nous contacter par email.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s