Le cas Erdogan

570caab5c46188ba558b458e

Voilà un personnage qui ne manque ni de culot, ni d’inconscience. D’un côté, il veut faire entrer la Turquie dans l’Europe, ce qui ne serait pas du tout, pour nous un avantage, de l’autre, il fait tout ce qu’il peut pour la rendre indésirable.

L’Europe de Schengen, qu’il considère du haut de son insolence, comme un ventre mou, se doit de lui laisser tenir, intra-muros son activisme politique. C’est (même un ultimatum), des meetings de propagande politique, vers des communautés turques pour renforcer son autorité. De l’autorité, il s’en est accordé déjà beaucoup, avec des répressions impitoyables contre ses opposants, ce qui fait de lui un apprenti dictateur en puissance.

Et cet homme-là, qui veut accaparer les pleins pouvoirs aux forceps, se permet d’insulter un pays, très démocratique comme les Pays-Bas, parlant de « vestiges du nazisme » Ce qui lui permet de passer, aux yeux de son peuple, comme un chef d’Etat épris de liberté. Mais que dirait-il, si au nom de cette liberté d’expression, qu’il exige des autres, l’Europe voulait tenir en Turquie, des meetings en soutien du mouvement Kurde indépendantiste, par exemple ? Et, si au nom de cette même liberté, la France permettait à son principal contradicteur Gülen, de s’exprimer sur son territoire ?

Il y aurait 700.000 turcs, en France, et beaucoup bénéficient de la double nationalité ; ce qui explique, sans doute, la bienveillance du PS à l’approche des élections, ajoutée à une bassesse supplémentaire. Mais c’est aussi un beau camouflet, à la diplomatie européenne !
Les turcs, seraient 45.000 en Hollande, qui ont l’opportunité d’y travailler en évitant chez eux le chômage, ce qui devrait pourtant inciter Erdogan à ménager leur pays d’accueil.

Mais s’il y a bien, quelque part, des velléités de fascisme, c’est bien dans la politique de cet ambitieux. Ce qui n’est pas nouveau ! Quel important pays de l’Asie Mineure, était sympathisant du nazisme dans les années 40 ? Sinon la Turquie, avec 6 siècles de massacres de chrétiens dans son histoire : kurdes, arméniens, bulgares, grecs etc…

Un Erdogan qui se voudrait volontiers à la place de Soliman le Magnifique. Le nouveau sultan Erdogan, rêvant de reconstituer l’Empire Ottoman. Celui-ci, en tant que bon musulman radical, respecte l’homme fort qui est Poutine, mais il méprise et abuse de cette Europe divisée, lâche et faiblarde.

Si l’ensemble des pays européens s’étaient montrés solidaires et fermes, devant les exigences turques, ce prétentieux dominateur, n’aurait pas eu d’autre solution que de mettre un bémol à son agressivité habituelle.

Onyx

Publicités

Auteur : Lou Roumegaire

Patriotes de Millau et du Sud Aveyron. Si vous désirez vous informer sur notre groupe et notre action locale n'hésitez pas à nous contacter par email.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s