Marine a vidé son sac, mais Macron n’a pas craqué

MarineMacrondebat

Nous y voilà. C’est donc l’heure du débat. On pourrait même dire le grand duel, tant la confrontation entre les deux finalistes a été musclée depuis une semaine.

Combien de téléspectateurs regarderont ce débat ? 18 ou 20 millions ? Ou bien beaucoup moins, compte tenu de l’exclusion des grands partis ? A suivre…

C’est l’heure de vérité. Marine, qui rêve d’en découdre depuis des mois, espère bien démasquer l’imposteur et démontrer qu’il n’est que le clone nuisible de Hollande, l’héritier d’un quinquennat si dévastateur que le président sortant, avec 15% d’opinions favorables, a dû renoncer à être candidat à la présidentielle !

Face à elle, c’est le candidat du flou, qui promet tout et son contraire, et qui a un programme non financé, selon plusieurs Instituts d’économie indépendants.

Personne ne sait vraiment qui il est, ni ce qu’il veut, ni ce qu’il vaut. Pour ratisser large, il brouille sans cesse les cartes. Plus il explique, moins on comprend.

Il se dit le candidat du renouveau, ni de droite ni de gauche, mais il recycle toutes les vieilles tiges qui sévissent dans la politique depuis 30 ans, Hue, Raffarin, de Villepin…Tous les has been datant du Jurassique font la queue, gamelle tendue.

Un coup de Ripolin et hop ! l’ensemble de l’UMPS se rebaptise “En Marche” !

Ce débat, c’est la candidate du peuple et des patriotes contre le candidat des élites et du mondialisme. Deux projets diamétralement opposés.

Sincérité contre cynisme, amour de la France contre ambition personnelle, clarté contre opacité, courage contre soumission. Macron n’est que bas calcul et opportunisme, porté à bouts de bras par les puissances de l’argent et les médias, qui entendent bien défendre leur fromage, fait de juteuses subventions et de privilèges fiscaux conséquents.

Face au calme olympien de Marine, Macron a déjà les jambes qui flageolent.

Un tweet de BFM-TV nous apprend qu’il n’a pas l’intention de servir de punching-ball à Marine et qu’il quittera la salle si ça sent le roussi. Dérobade devant l’obstacle ?  Trac du bachelier à l’oral ? Marine s’esclaffe :

“Si M. Macron ne se sent pas à l’aise, il peut toujours demander à François Hollande de venir lui tenir la main, je ne m’y opposerai pas” !

Quant aux habituels journalistes adeptes des débats, ils ont été congédiés pour leur manque d’impartialité. Une excellente nouvelle, tant leur pouvoir de nuisance est élevé. Nathalie Saint-Cricq et Christophe Jakubyszyn dirigent la manœuvre.

C’est parti.

Marine rayonne, Macron a la gueule du type qui a reçu un redressement fiscal  !

Marine ouvre le feu avec la grosse artillerie pour désarçonner son adversaire dès le premier round. C’est l’attaque frontale d’entrée.

“Vous êtes le candidat de la mondialisation sauvage, du saccage du pays, du dépeçage de la France, tout cela piloté par François Hollande”

Elle évoque les choix cyniques de fin de campagne de Macron.

Celui ci encaisse calmement, rétorque que Marine est l’héritière d’un parti qui prospère sur la souffrance des autres. Elle a l’esprit de défaite, capitule face à la mondialisation.

Economie et chômage

Macron veut libérer l’économie, donner de la flexibilité aux entreprises.

Marine l’accuse d’être responsable du bilan Hollande.

Macron candidat des grands groupes, des travailleurs détachés, de la soumission à Bruxelles.  Aucun esprit national, Macron c’est la casse sociale, les délocalisations..

Macron : Vous mentez !

Durée du travail.

Marine veut des accords de branche, Macron veut des accords d’entreprises.

Elle veut taxer les entreprises qui délocalisent et créer un Fonds souverain pour sauver les entreprises des vautours.

Impôts

Macron veut faire des économies de 60 mds pour ensuite baisser les impôts (entreprises et ménages).

Marine veut rétablir la demi-part des veuves, baisser les 3 première tranches du barème, remettre les heures supplémentaires défiscalisées, augmenter les petites retraites. Rétablir le quotient familial. Elle insiste sur l’humain, Macron sur le financement.

Macron : Comment allez vous financer ?

Marine : Economie sur l’UE, sur la fraude sociale et fiscale, sur l’immigration.

Protection sociale

Sur ce sujet, les deux sont d’accord pour lutter contre la désertification médicale.

Chacun entend mieux rembourser les prothèses.

Retraite

Marine veut la retraite à 60 ans avec 40 annuités le plus tôt possible.

Cela coûtera 17 milliards par an, mais une baisse de 3 points du chômage rapporte 25 mds. Elle parie sur la croissance pour cela.

Macron défend son régime unique, mais sans entrer dans les détails. Pas clair.

Rien sur les régimes qui partent à 52 ou 55 ans.

Sécurité

Marine veut fermer les frontières, expulser les fichés “S”, fermer les mosquées salafistes, interdire les financements étrangers.

Elle attaque Macron soutenu par l’UOIF qui appelle à voter pour lui. Elle l’accuse d’accepter son soutien. Macron nie.

Macron insiste sur le renseignement et ne veut pas enfermer les fichés “S”.

Il accuse Marine de tenir un discours de haine porteur de guerre civile.

Marine se défend, revient sur l’Algérie et les crimes contre l’humanité, accusant Macron de distiller la haine anti-française chez les jeunes.

Macron revient sur la rafle du Vel’ d’Hiv. C’est Marine qui gagne ce round.

Tolérance zéro.

Marine est pour la double peine, les peines plancher, la construction massive de prisons.

Macron veut des amendes. Mais là encore c’est Marine qui gagne le round.

Europe et monnaie.

Marine expose son projet pour une Europe des nations, pour le retour à notre souveraineté, et le retour au franc. Un référendum après négociations avec l’UE, laissera le choix au peuple sur la sortie de l’Union.

Gros débat sur la question de la monnaie commune qui restera sans réponse claire car les 2 candidats sont en totale opposition.

Macron nie la possibilité d’avoir une monnaie commune et le franc.

Marine l’accuse de jouer sur les peurs.

Macron semble gagner ce round, mais il fait une énorme boulette.

Alors que Marine accuse l’euro d’être responsable de notre record de chômage, Macron affirme à 2 reprises que le chômage était plus élevé début des années 90.

Ce qui est totalement faux.

Marine reste sidérée par une telle énormité de la part d’un ministre de l’économie.

Le ton monte.

Marine dit que Macron est un danger pour la France, totalement soumis à Merkel.

Et d’ajouter : “La France sera dirigée par une femme. Ce sera moi ou madame Merkel” !

Réponse de Macron : “Vous proposez la sortie de l’histoire”.

Politique étrangère

Macron veut travailler avec Trump, mais est plus réservé sur Poutine sur les dossiers ukrainien et syrien. Marine veut une France libre, indépendante qui parle et respecte tous les pays.

Ecole

Chacun expose son attachement aux fondamentaux. Pas de désaccord majeur.

Institutions

Baisse du nombre de Parlementaires et fin du cumul.

Suit une séquence assez violente sur les affaires.

Macron juge Marine indigne de diriger la France car elle met en cause la justice.

Ce à quoi Marine répond avec la “justice du mur des cons” et les juges  politisés.

Elle accuse  Macron d’être en conflit d’intérêt.

La fin du débat est plutôt musclée.

“Vous salissez les juges, les uns et les autres”

Marine répond que Macron  traite les ouvriers d’illettrés et d’alcooliques.

Puis chaque candidat termine sur une “carte blanche” avant la conclusion.

Marine insiste sur sa vision d’une France humaine, solidaire, loin de la vision purement comptable de Macron.

Celui ci répond que le projet de Marine repose sur la peur et le mensonge. Un projet qui divise.

En conclusion, il est peu probable que ce débat change le cours des choses.

Marine a été très offensive, très critique en faisant porter à Macron la responsabilité du naufrage du quinquennat.

Mais Macron est resté plutôt serein et calme, contrairement à toute attente.

Calme dans ses explications, plus technique que Marine, il ne s’est pas laissé désarçonner.

Marine a fait beaucoup référence au bilan UMPS, accablant. Mais Macron n’a pas craqué.

Qui sera donné vainqueur de ce débat demain ?

Macron, sans doute puisque la presse lui est acquise.

Mais Marine a vidé tout son sac, et c’est ce qu’elle voulait.

Jacques Guillemain

Publicités

Auteur : Lou Roumegaire

Patriotes de Millau et du Sud Aveyron. Si vous désirez vous informer sur notre groupe et notre action locale n'hésitez pas à nous contacter par email.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s