La voix de son maître

lapix

Ce serait plutôt même, la nouvelle voix de ses Maitres. Remplacer le très dévoué Pujadas par Anne Sophie Lapix ,ce n’est pas de la Pisse de chat, pour faire un mauvais jeu de mots, c’est ajouter du pire au pire.

Cette future présentatrice du 20 heures sur TV 2, fille d’un entrepreneur du BTP dans le Pays Basque, mariée à Arthur Sadoun, un Sépharade comme Drahi, tous les deux grosses fortunes, aurait lui aussi, financé la promotion de Macron. Gestes qui ne sont peut-être pas pour rien dans cette mutation.

Ce qui prouve, une fois de plus, la collusion entre ce triptyque (argent, pouvoir, médias). Il fallait quelqu’un de parfait dans une fonction régalienne d’abrutissement généralisé des masses, sur le thème information idéologique, et là, je crois que le pari est gagné.

Elle pourra, tout à son aise, cracher son animosité contre le FN, ou contre tout patriote « ringard » qui s’aviserait de contester l’ouverture des frontières, de critiquer l’immigration, comme la remise en question de l’Europe de Schenge, la défense de l’identité et finalement tout ce modernisme décadent, baptisé progrès social.

Avec Pujadas, deux styles différents, mais deux actions identiques. Pujadas, c’est le petit malin, gauchiste convaincu, mais qui évite de mettre trop en vue ses idées politiques, il préfère agir en douce. On se souvient du débat, dans lequel, il avait imposé à François Fillon l’hystérique gauchiste inguérissable, celle qui écrit des romans à quatre sous, dont je ne me rappelle plus le nom. Fillon, stoïque, avait laissé cette névrosée l’insulter pendant cinq minutes, sans que Pujadas se garde bien de la rappeler à plus de respect.

Lapix, elle, a beaucoup de mal à cacher son jeu et pour qui elle travaille. Elle ne peut s’empêcher de lancer des regards de mépris et des propos caustiques, quand elle a en face de son micro quelqu’un qu’elle n’aime pas. Toujours cette même Sophie Lapix, qui en recevant Philippot, adoptait un ton tellement arrogant, que celui-ci, restant calme et poli, en chaque occasion, avait dû la remettre à sa place assez fermement. Sans parler de MLP, qu’elle fusillait par moment du regard, tout en lui posant les questions les plus perfides.

On attend quoi d’un journaliste ? Sinon l’objectivité en priorité. Qu’il relate les faits, tout en s’abstenant de laisser percer ses tendances politiques. Or, à l’heure actuelle, les médias vont même plus loin encore, car ils ne se privent pas de tomber dans la déformation des idées et dans la désinformation. Et la vérité oblige à dire, que les ¾ d’entre eux sont très marqués à gauche et en particulier à la gauche-bobo-mondialisée. Celle de Macron en particulier.

Décidemment, la Pravda a fait des émules dans la « démocratie » progressiste.

Onyx

Publicités

Auteur : Lou Roumegaire

Patriotes de Millau et du Sud Aveyron. Si vous désirez vous informer sur notre groupe et notre action locale n'hésitez pas à nous contacter par email.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s