Encore la Chienlit

violences-urbaines-lundi-soir-a-toulouse

TOULOUSE

Le 16 Avril à 17 heures, une femme intégralement voilée est contrôlée par la police. Elle refuse de découvrir son visage. Devant l’insistance des policiers elle se met à hurler comme une furie pour ameuter l’entourage. Aussitôt, un groupe d’individus de la diversité attaque les forces de l’ordre. Par vengeance, après coup, 20 voitures sont brûlées et une centaine d’engagoulés s’en prennent violemment aux policiers.

Cette Intifada continue dans le quartier du Mirail et de Bagatelle, avec encore 29 véhicules incendiés, pour continuer sur Blagnac.

A ce point, le laxisme et l’humanisme dévoyés deviennent criminels. C’est la dictature de la racaille !

Comme l’écrit Jacques Guillemain, dans Riposte Laïque : »Si Macron se plait à jouer les chefs de guerre en Syrie, je l’invite à lancer une vaste opération dans les banlieues pour y détruire les 5000 armes de guerre qui dorment dans les caves, attendant l’heure d’une révolte généralisée contre la France, de type 2005, puissance 10″.

En France, il faut 2500 gendarmes pour 100 émeutiers. En Espagne, il faut 8 gendarmes pour 100 de ces individus.

TOLBIAC

L’Etat est enfin venu à bout de ce remake de Mai 68 avorté. Mais là aussi, avec beaucoup d’hésitations et de reculades. La peur de la bavure, comme toujours. Ces « étudiants » qui auraient plus leur place en usine que dans un amphi, remettent au goût du jour certains slogans du passé, comme CRS = SS, un bon flic est un flic mort, faites l’amour pas la guerre etc…

D’autre part, la collusion islamo-gauchiste parait évidente, compte tenu de certaines  inscriptions comme : « Pour un califat autogéré » ou « Israël = fascisme ». Avec atelier de réflexion réservé aux non blancs. Le tout, dans un désordre indescriptible, fait de dégradations en tout genre. Bilan : Plusieurs centaines de milliers d’euros. Ne faudrait-il pas vite rétablir la loi Anti Casseur ?

Et puis, il y a les portes paroles de ces gugus :

Elle s’appelle Juliette, cette gamine étudiante à Tolbiac, et qui ferait mieux d’étudier que de s’occuper de politique. Elle a voulu débattre avec Robert Ménard, qui lui sait au moins de quoi il parle. C’est la parfaite représentante de cette jeunesse néo-bourgeoise élevée dans du coton, trop gâtée, abreuvée au multi culturalisme et à l’anti-racisme, formatée aux délires gauchistes et qui s’est plongée dans un abrutissement idéologique soixante huitard attardé. Sa chambre à coucher doit, comme il convient à toute petite conne, comme elle, être  couverte de posters du Che, le « libérateur » des opprimés, que sont dans sa tête de linotte tous les pauvres « migrants », capables de payer 20000 € un passeur (Soros est là pour financer le voyage, n’en doutons pas).

Aide aux clandos assurée, avec masochisme et haine de son pays et de sa race garantie. Chez cette ado rêveuse, une langue de bois remplace les idées personnelles nées de l’expérience de la vie. L’UNEF et Sud Education ont bien su lui former une conscience politique, genre lavage de cerveau, que ne renierai pas le plus obtus des staliniens. En même temps elle pourra aller grossir les rangs des bien-pensants et autres têtes à claques.

Quand on pense que ces dignes rejetons de l’Education Nationale politisée se retrouveront très bientôt à l’Ecole de la Magistrature ou dans d’autres administrations dirigeantes, la liberté de la parole n’est pas pour demain.

Onyx.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s