LA FRANCE des DROITS de l’HOMME

Africains

Si les Droits de l’Homme sont considérés comme un progrès social, vers plus de justice partout ailleurs qu’en France; ils sont devenus chez nous l’exemple même du non respect de la liberté d’expression.

Pour la bonne raison, qu’ils ont été récupérés depuis un certain nombre d’années, par les plus sectaires des gauchisés de la politique, qui maintenant, les retournent contre la France et les français.

A coté de ces D de l’H, c’est toute une oligarchie de gens influents de même obédience, qui sous couvert d’humanisme et de « progressisme » se chargent de conforter l’activité anti nationale des prétendus défenseurs des droits humains, sans tenir compte des devoirs évidement. Et encore moins des DROITS d’un pays d’accepter ou de refuser tout migrant qui se présente sans être invité.

Le message de laxisme et d’encouragement à forcer nos frontières, envoyé par eux, et reçu 5 sur 5, en Afrique et au Moyen Orient, grâce à l’appel d’air provoqué par nos généreuses traditions d’accueil, relayées à travers les ondes, que transmettent radios et téléphones portables ou téléphone arabe, qui remplacent avantageusement les tam-tams traditionnels.

Sans oublier le plus important, qui est le conditionnement de nos compatriotes, genre lavage de cerveaux, depuis des décennies, au nom de la repentance pour la colonisation et son corollaire, le complexe de culpabilité qui a suivi.

Et ce sentiment négatif vaut bien les meilleurs passe droits, puisqu’il joue sur la crainte d’être pris pour un affreux raciste par son entourage; avec l’acceptation passive de toute cette déferlante de clandestins baptisés « migrants », pour l’occasion. Des défavorisés par la vie, qui arrivent en pleine forme, biens nourris, plutôt rigolards et pas si désargentés que ça; en provenance du Mali, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, de Guinée, de Somalie et j’en passe… Tous ou presque musulmans.

« Y a bon Banania » en Europe, devenue pour ces faux réfugiés un nouvel Eldorado à conquérir. Ils nous arrivent comme une invasion de sauterelles, avec la bénédiction urbi et orbi de celui qui depuis le Vatican se prend pour le grand Saint François, mais d’Assises, celui-là. Il n’est pas le seul hélas, puisque la majorité des évêques ne craint pas de trahir, non seulement la France, mais aussi l’Eglise dont elle a la charge, en envoyant des conseils pour ne pas s’opposer à l’arrivée de parasites, non désirés par une large partie de la population.

Les citoyens, bonnes poires, sont mis devant le fait accompli et se doivent de les accueillir avec le sourire, les loger, les nourrir, les soigner, le tout gratos avec nettoyage des toilettes garantie par une bénévole, toute dévouée à la cause de l’étranger.

Et en plus de ces hommes seuls, il y a les « mineurs », qui seraient, parait-il isolés. En 2004, ils étaient 2500 et en 2007 on en comptait 26000, pour un coût de 1 million d’euros. Tous inexpulsables, compte tenu de notre législation suicidaire droit de l’hommiste, puisque protégés en tant que mineurs, avec titre de séjour assuré à la majorité. Des mineurs qui ont souvent dépassé les 25 ans; mais comme les tests osseux sont interdits par nos bonnes lois maçonniques, dites « républicaines », ils sont gracieusement pris en charge par notre Gouvernement et ses associations bénévoles, en attendant l’arrivée prochaine des frères et sœurs, qui à Abidjan, Bamako, Dakar ou Conakry consultent déjà les horaires des avions d’Air France, en partance pour Paris.

Mais comme les fratries africaines se comptent en dizaines de membres, tous les châteaux disponibles de France et de Navarre n’y suffiront pas. Il faut à tout prix négrifier le pays, si l’on en croit Attali, le porte parole du Gouvernement Mondial.

Même les publicités font dans la promotion africaine de peuplement, avec profusion d’enfants et bébés noirs, pour nous habituer progressivement et subrepticement à cette présence, qu’il est permis de juger inopportune sur notre sol.

C’est la France des macronistes et gauchos libertaires au Pouvoir, qui se moque comme d’une guigne de l’identité, de l’intégrité, du souverainisme et de la protection des frontières. C’est un monde d’abord des affaires et le reste attendra le Déluge.

Pourtant, 76% de nos compatriotes seraient favorables à un référendum sur un sujet qui à l’heure actuelle est de loin le plus important, car facteur d’angoisse pour l’avenir; 66% seraient aussi pour  le rétablissement des frontières et 56% pour la suppression du droit du sol.

Non seulement, depuis la décolonisation l’Afrique n’a pas progressé, mais au contraire, elle est retournée en arrière, malgré ses grandes richesses minières. Par contre, elle a multiplié sa population par dix, et maintenant aimerait bien avec l’aide des mondialistes s’étendre sur une Europe qui ne veut pas d’elle.

Alors messieurs les africains, faites moins d’enfants à l’avenir, oubliez la musique et la danse et bougez vous un peu pour gagner ce que vous enviez au monde occidental.

Mais il est plus facile de traverser la Méditerranée et de s’incruster dans nos pays, pour profiter au mieux de tous le avantages et prestations sociales de nos sociétés, cela acquis par le labeur, la persévérance et les luttes de ceux qui vécu avant nous.

En tout cas, un grand bravo à ces jeunes Identitaires, qui ont démontré par leur action courageuse, que cette immigration par forceps pouvait être stoppée.

Onyx

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s