Manque cruel de masques

polizei

Je viens d’avoir au téléphone ma fille qui est infirmière à XX dans un service qui fait l’hospitalisation à domicile et j’ai pensé que ces informations de première main pourraient vous intéresser.

Théoriquement il faut un masque par heure et par patient, ils en ont au mieux  un par jour et ils sont obligés de se bricoler des masques en tissu qu’ils désinfectent eux même chez eux. Il manque dramatiquement de gel pour stériliser les mains.

Des voitures d’infirmières et de médecins ont été attaquées et vandalisées pour voler l’autocollant avec le caducée qui permet de circuler librement mais aussi des masques et médicament qui sont à bord.

Des stocks de masques ont été volés dans les pharmacies, hôpitaux  et véhicules de livraison.

Ils sont revendus à la pièce au marché noir, notamment dans les zones dites sensibles.

Les populations desdites zones ne respectent absolument pas les ordres de confinement et vont jusqu’à cracher sur les policiers.

Les personnels médicaux sont très angoissés et ont le sentiment d’être des soldats que l’on envoie en première ligne sans armes.

La majorité de ses patients est composée de personnes âgées à haut risque. Si un des personnels est contaminé, cela sera la réaction en chaîne. Si les soignants sont eux mêmes malades qui s’occupera des patients ?

Ma fille a été contrôlée par un  barrage de police. Voyant qu’elle était infirmière, les policiers se sont confiés à elle.

Eux-aussi n’ont pas n’ont aucun moyen de protection et reçu l’ordre de ne pas porter de masques, qu’ils ne possède pas, pour ne pas affoler  les populations !

Ils y a eu des violentes bagarres dans les supermarchés et une tentative d’assassinat place « Centrale ».

Ils sont très inquiets des réactions des zones de non-droit si l’état d’urgence se prolonge et disent ne pas avoir les moyens d’assurer la paix publique en cas d’embrasement généralisé.

Jacques  Toussaint pour le journal Rivarol

Une réflexion sur “Manque cruel de masques

  1. Ou sont passés les 56% du PIB affectés aux dépenses publiques (Record des pays européens)? On aimerait en savoir plus. Combien ont été dilapidées (de ces dépenses) officiellement prévues pour le besoin des cas sociaux des banlieues, mais qui en réalité a été dépensées pour cette racaille qui aujourd’hui se moque de nous et nous coûte ce manque de moyens pour combattre cette épidémie virale… Oui ou sont passés ces 56% ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s