Existe t-il des violences légitimes ?

CSGO

…Vaste question philosophique qui fait la une de notre actualité.

Aprés avoir joué la montre, Aprés avoir montré sa faiblesse par des reculades tardives, aprés avoir tenté de discréditer le mouvement « gilets jaunes » en laissant s’infiltrer des casseurs sur des lieux hautement symboliques,  aprés avoir focalisé les médias sur  le saccage de la tombe du Soldat inconnu, aprés avoir laissé complaisamment ces médias nous gaver d’images de guerre civile, le gouvernement à bout d’arguties plonge aujourd’hui le pays dans une véritable psychose collective.

Jamais les forces de l’ordre n’ont sorti un tel arsenal de cette importance jusqu’à des blindés face à des émeutes de banlieue, lors de ces dernières années.  Quelle mesure prendra-t-on,  lorsque des milliers de racailles décideront d’envahir Paris, quand on voit la Police reculer devant quelques centaines de « Gilets jaunes » ?

Contrairement aux annonces reprises en boucle sur les différentes chaines de télé, la majorité des arrestations effectuées concernait des hommes et des femmes  venus de province sans casier judiciaire et non des casseurs professionnels. Décevante constatation.

Face à la rigidité et le mépris d’un Président qui n’a du monarque que le costume, s’est levée une France des oubliés. Une France de « chair et d’esprit » composée de gens de tous horizons géographiques sociaux ou politiques. On ne peut que se réjouir devant une telle vague venue du fond de nos provinces. C’est une force qui refuse de devenir les moutons tondus par les Panurges de la mondialisation. Quoi de plus légitime que ce mouvement populaire !

Alors la violence… Parlons en.

Gandhi, l’adepte le plus connu de la non violence déclarait « Là où il n’y a plus le choix qu’entre lâcheté et violence, je conseillerais la violence ». Les protestations verbales et les déclarations d’intentions n’ont jamais changé le monde. L’angélisme n’a qu’un temps et dissimule une forme de lâcheté incapable de dépasser le stade des louables intentions. Il arrive un moment où la violence n’est plus un choix mais une nécessité, donc justifiée.

JP Auregan

Publicités

Un moratoire ou un recul pour mieux sauter ?

guillotine

Vous paierez dans 6 mois, nous rassure le premier ministre. Vous pouvez aussi payer à crédit, mais l’essentiel c’est que vous payez; même si à présent , quelques reculades semblent s’envisager.

Le Gouvernement patauge  dans la semoule et ne sait plus trop comment s’en sortir.

Mais derrière l’exaspération que suscite ce président, c’est tout le système MONDIALISTE qui est maintenant rejeté. Autrement dit, c’est toute la super classe mondiale, idéologique et financière qui apparait comme la véritable racine du mal. Même si de nombreux manifestants ne l’ont encore pas réalisé. Avec au sommet : Wall Street, la City de Londres, le FED, le CAC 40 et bien d’autres.

On entend souvent: mais où passe l’argent que l’Etat nous prend ? Question récurrente dans la bouche des gilets jaunes. Pour la majorité d’entre eux, c’est une question qui met mal à l’aise. Ils savent que l’immigration et particulièrement l’accueil des « migrants » coûte cher, mais ils n’ont aucune idée du gouffre financier que cela représente. Et tout est fait pour que le plus grand silence règne à ce sujet. Et ne comptez pas sur les journalistes pour amener le débat sur ce terrain.

Le formatage des esprits est particulièrement clivant et le TABOU a la vie dure.

A titre de simple exemple, le seul Plan Banlieue, lequel depuis Mitterrand fonctionne avec chaque nouveau Président pour la somme modeste de 80 milliards € par an (La Tribune) du 21-03-2011. Sans compter, tout le reste, avec aides directes et indirectes pour prendre en charge ces nouvelles migrations. Mais attention ! Surtout ne pas en parler et se taire, sous peine d’excommunication bien pensante Reductio Ad Hitlerum. Et pour ne surtout pas passer pour racistes, les bouches se ferment. Profitant de ce silence Macron, s’apprête à signer le Traité de Marrakech sur les Migrations. Ce qui ne lui pose aucune inquiétude de conscience, lui qui semble avoir l’habitude du contact serré avec les africains.

Si ce mondialisme destructeur des nations et des identités, qui enrichit toujours plus les très riches, pour appauvrir les classes moyennes, n’existait pas, il faudrait en arriver quand même, à remettre en question un jour, notre propre gouvernance qui montre de plus en plus, ses incohérences, ses faiblesses et ses injustices sociales, en commençant par revoir la Constitution, qui donne à un seul homme, en l’occurrence le Président de la République, presque les mêmes pouvoirs dont disposait en Roumanie le despote Ceaucescu.

Il serait aussi nécessaire, pour plus de visibilité, de remettre tous les comptes à plat, dans cette République française, qui depuis son avènement a conservé tous les codes, tous les avantages pour les élus et tous les fastes de l’ Ancien Régime.

Pourquoi autant de ministres, de députés, de sénateurs, de conseillers régionaux et de subventions attribuées à tort et à travers ? Ne faudrait-il pas revoir les salaires à la baisse des membres du Gouvernement et des 40.OOO hauts fonctionnaires? Mais aussi des subventions données à la presse pour acheter sa participation aux mensonges et aux silences. Avec en corollaire la limitation de la liberté d’expression. Comme en terminer avec une soit disant Justice idéologisée, entièrement dans les mains de l’extrême gauche.

Ne doit-on pas envisager, par la même occasion, de sortir de cette Europe de Bruxelles qui bride la France dans sa souveraineté et qui lui coûte presque 8 millions d’euros par an. Pour construire une autre Europe, respectueuse de l’indépendance de chaque pays de cette nouvelle union.

Et enfin, dénonciation du Traité de Barcelone, signé en 1973, destiné à donner une place privilégiée à l’Islam et qui a pour origine le regroupement familial, lequel est co-responsable du malaise social qui a dérivé sur la crise actuelle.

En fait, il faudrait un changement radical, de la cave au grenier. Et s’il se fait dans les mois qui viennent, il ne se fera pas forcément en douceur. Il s’agira d’abord de détrôner Jupiter ou le mettre hors d’état de nuire davantage.

Cohn Bendit a parfaitement résumé la situation: « En 68 on se battait contre un général au pouvoir, maintenant les gilets jaunes demandent un général au pouvoir ».

Il s’agit bien d’un Mai 68 à l’envers en effet, mais nous avons surtout besoin d’une personnalité forte pour redresser une situation sociale qui semble désespérée. Qu’il soit général ou civil, peu importe.

Onyx

 

L’Élysée craindrait des Gilets jaunes armés prêts à une guerre civile

Le 4e acte de mobilisation des Gilets jaunes est prévu pour samedi 8 décembre. Après les violences du week-end dernier, l’exécutif redoute une nouvelle explosion. Les craintes vont encore plus loin que cela. Selon une source gouvernementale, les manifestants chercheraient à s’armer pour venir à Paris, prêts à une guerre civile.

L’acte 4 de la mobilisation nationale des Gilets jaunes sera-t-il encore plus violent que toutes les manifestations précédentes? Au plus haut sommet de l’État, on n’hésite plus à parler de foyers de guerre civile qui pourraient prendre forme en plusieurs points du territoire, précise RTL.

Dans ce climat déjà assez tendu, les médias annoncent, se référant à une source gouvernementale, que les manifestants «chercheraient à s’armer pour venir à Paris».

«Nous avons des raisons de redouter une très grande violence», a déclaré à l’AFP une source gouvernementale.

Gilets jaunes le 1 décembre 2018 à Paris
Plus tôt, Le Parisien a déclaré que, d’après ses sources, la question de l’utilisation de véhicules blindés à roues de la gendarmerie lors de la prochaine manifestation de Gilets jaunes à Paris était à l’étude.
S’agit-il d’une hystérie médiatique face au 4e week-end consécutif des manifestations, souvent marquées de violences, ou bien, d’un tactique visant à décourager une nouvelle mobilisation des Gilets jaunes, comme l’avaient supposé précédemment Jean-Luc Mélenchon ou encore Marine Le Pen?
De son côté, Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, a affirmé à l’antenne de BFM TV que les soldats ne seront pas utilisés pour maîtriser les manifestations de Gilets jaunes samedi 8 décembre.
«Les soldats ne sont ni entraînés, ni équipés pour faire du maintien de l’ordre», a-t-elle ainsi déclaré, en s’exprimant sur la possibilité de faire intervenir l’armée samedi face aux manifestants.
La police française
Cette information intervient dans l’annonce de la «crainte» de l’Élysée d’«une très grande violence» lors des manifestations prévues samedi. La présidence a indiqué à Franceinfo que « les remontées de terrains sont extrêmement inquiétantes» et exprimé sa crainte d’«un noyau dur de plusieurs milliers de personnes» qui viendraient dans la capitale française «pour casser et pour tuer».
Le dernier rassemblement des Gilets jaunes a été marqué par d’importantes violences et dégradations urbaines dans la capitale française. Elles ont fait 133 blessés, dont 23 membres des forces de l’ordre, et ont conduit au placement en garde à vue de 378 personnes sur les 412 interpellées, selon un bilan communiqué par la préfecture de police dimanche.
Source : Sputniknews

Je viens de recevoir un email de Tommy Robinson

Cet automne j’avais signé une pétition. Des soldats anglais avaient fait la fête à Tommy dans une station service et ils ont fait des selfies. Le Concile Musulman s’est plaint auprès de l’armée anglaise et une grande enquête a été lancée, ils ont même viré un soldat, surnommé ‘soldat X’.

200 000 personnes ont signé cette pétition exigeant que l’armée anglaise stoppe la chasse aux sorcières. Tommy Robinson est allé lui-même porter la pétition au 10 Downing Street.

Le soldat a été réintégré et Tommy va s’assurer qu’on le laisse en paix.

 

Original de l’email :

rebel_image_nav_logo
Dear Roland,

Remember this fall when I pulled into a motorway service station, and a group of young soldiers came over to take some selfies with me? It was a treat for me — I admire young men willing to sacrifice for our country.

But then the Muslim Council complained, and the British Army held a massive investigation into the lads. They even began to discharge one of them — nicknamed Soldier X.

Well, that’s when you got involved. You were one of nearly 200,000 people who signed a petition demanding that the British Army call off the witch hunt. And I delivered your petition right to the door of 10 Downing Street.

Here, watch the video of me doing that:

So thank you. And I want to let you know, that signing a petition can make a real difference.

Not only does it show politicians what the public thinks, but in this case, it caused the British Army to back off.

I’m pleased to announce the Soldier X is no longer being thrown out of the army. He’s safe — and we’ll keep an eye on him, to make sure he stays safe.

So thank you for your support. For me — and for our troops, and for our country’s freedoms.

Yours gratefully,

Tommy Robinson

P.S. If you can make it, please come to our « Brexit Betrayal” demonstration this Sunday. At 11:45 a.m., we’ll meet outside the Dorchester Hotel on Park Lane, and march to Whitehall for a rally with UKIP’s Gerard Batten and other great speakers.

See you there!

The Rebel · Box 61056 Eglinton/Dufferin RO, Toronto, ON M6E 5B2, Canada
This email was sent to rra@free.fr. To stop receiving emails, click here.
You can also keep up with The Rebel Media on Twitter.

Un petit marquis apprenti chef d’état

00284808_000031

Marié à sa nourrice pour donner le change. Un homme qui fait son apprentissage de Président, comme d’autres apprennent à devenir plombier, mécanicien ou boulanger. Avec une différence quand même, c’est que Macron est responsable de tout un pays, avec une rétribution qu’il ne mérite pas.

Un homme qui en plus, insulte ses compatriotes chaque fois qu’il voyage à l’étranger. Avec une réputation de suffisance, d’arrogance et doté d’un égocentrisme particulièrement développé. Tout en n’arrêtant pas de cumuler les erreurs de gouvernance.

Tout cela, avec une apparence de mignon de la Reine et des manières très curieuses qui semblent lui faire préférer particulièrement les mâles africains à ses compatriotes trop franchouillards.

Mais ne nous y trompons pas, s’il reste un fis à papa et maintenant un fils à sa maman et s’il n’est pas encore mature sur le plan politique, son visage dénote un personnage déterminé et obstiné qui n’est pas disposé à lâcher grand chose. Mâchoires carnassières, menton proéminent, avec le regard illuminé d’un mystique enfermé dans des certitudes messianiques. Sorte de messie mondialiste capable de simuler des crises d’hystérie, jusqu’au ridicule, pour impressionner ses admirateurs et ses adversaires.

On le dit intelligent. Mais on peut être intelligent, sans l’être pour autant plus que la majorité du commun. Ces technocrates, ces gens qui sortent de l’ENA, ont certainement le cerveau bien rempli, grâce à une érudition apprise, avec l’avantage d’une excellente mémoire. Mais par contre, ils sont souvent totalement dépourvus du moindre bon sens. On en voit le résultat.

De l’ambition et de la volonté il en dispose certes. Voilà deux traits de caractère qui l’ont certainement aidé et même propulsé au delà de ses  capacités intellectuelles.

Comme beaucoup de ceux qui ont réussi à se hisser au dessus de la  moyenne, pour accéder au sommet de l’état il est gonflé de son importance. S’il tient certainement Hollande pour un incapable (et il vient de démontrer qu’il l’est tout autant); en fait, ils peuvent se donner la main au niveau de l’incapacité.

Un président qui prend les français, (du moins les plus pauvres) pour des gens insignifiants et volontiers méprisables, qui le lui rendent bien maintenant en multipliant les gilets jaunes pour lui rendre la même insolence.

Et le voilà à présent, qui descend de son piédestal, le petit Néron d’opérette dans le rôle de Jupiter. Va t’il reculer dans ses outrances dépensières à travers taxes et impôts? Va t’il arrêter de financer les nouveaux envahisseurs? Son orgueil qui lui fait maintenir le cap, malgré les vagues accusatrices qui déferlent jusque sur le rivage de Bercy et sur le perron de l’Elysée ne le permettra jamais. On peut penser qu’il tentera de s’en sortir par des explications plus détaillés pour endormir les mécontents, sur le « bien fondé » de sa politique, tout en accordant parcimonieusement des petites mesures pour calmer l’opinion, dans sa colère légitime.

Cela suffira t’il ? Peut être, pour un temps les gilets jaunes rentrerons chez eux. Les médias parleront de mouvements qui s’épuisent. En réalité quand le feu s’éteint, la braise continue de brûler.

Il y a donc de grandes chances pour que ces mécontentements reprennent après les fêtes, sous une autre forme et avec encore plus d’ampleur.

Peut-être, notre président n’a pas vu cette multitude de pancartes dans la foule? « MACRON  Dégage » et pire encore : Son portrait au bout d’une pique.

Ce Gouvernement est assis sur un siège éjectable et ses jours sont comptés.

On ne le regrettera pas !!

Onyx

Le Pacte Mondial sur le Migrations

migranti Italy

Ce Pacte est un nouveau mauvais coup de l’ONU; ce machin, comme disait De Gaulle, par mépris. Une ONU qui coûte 122,7 millions à la France, en dollars. Mais à quoi sert cette organisation dispendieuse qui couvre ses exigences sous le bouclier des Droits de l’Homme ? Toute aussi nocive et inutile que l’OTAN qui n’a actuellement plus d’intérêt, maintenant que le communisme soviétique n’est plus un danger.

L’ONU est devenu le marche pied de l’immigration de masse par son Conseil des Droits de l’Homme pour la planète.

Elle défend, bec et ongles la politique migratoire de Bruxelles. Une politique qui est aussi celle de Macron et de ses prédécesseurs qui ont remplacé une immigration de travail, en majorité européenne, par une immigration de peuplement africaine et arabo-afro-musulmane.

Mais revenons à ce fameux pacte qui s’oppose aux intérêts de la population. Pour l’instant, 192 pays membres de l’ONU l’ont adopté. Plusieurs pays d’Europe, plus réalistes, l’ont refusé dont les USA, l’Australie, Israël et les pays de l’Est de l’Europe.

Pour Macron, il s’agit d’un bon texte, qui doit assurer des migrations régulières, sures et ordonnées. Autrement dit, il en fait un phénomène inéluctable, sans aucune possibilité de s’y opposer.

Pour nous rassurer, on nous précise que ce Pacte serait non contraignant et devrait permettre un coopération internationale sur les questions migratoires, en s’attachant en priorité au respect des droits humains.

On serait presque tenté d’approuver si les droits en question n’étaient pas réservés seulement aux futurs envahisseurs.

L’objectif numéro 8 oblige les Etats à se porter au secours des « migrants » qui empruntent des routes dangereuses.

Ce qui signifie quoi au juste ? Que les ONG pro-immigration, l’Aquarius en tête, sont invités à reprendre du service. Car au nom de ce Pacte, les juges rouges auront force de loi pour obliger les pays signataires à accepter que les bateaux de clandestins  abordent dans les ports de ce même pays.

Objectif numéro 5 : l’organisation du regroupement familial deviendra une nécessité, avec les mêmes droits que les natifs. Notamment pour un clandestin la possibilité de faire venir toute sa famille (femme, enfants et grands parents).

Aux services bénévoles existants et actifs, vont s’ajouter les aides des services administratifs, puisque comme il est prévu : « Des aides seront prévues tout le long des routes migratoires afin de faciliter tous les moyens pour traverser les pays en toute sécurité, afin d’aider à l’inclusion sociale de ces personnes dans le pays d’accueil qu’ils auront choisi ».

Selon l’ONU, les migrations sont des sources de prospérité, d’innovation et de développement. C’est à dire, tout le contraire de la réalité d’après le point de vue déformé de tous ces bobo bureaucrates complètement hors-sol.

C’est une affirmation supplémentaire, de l’entente tacite entre le nomadisme des « élites » internationales et celle des pauvres du tiers-monde qui fuient leur continent.

 Mais jusqu’à présent, c’est silence radio sur cette affaire. Les médias se sont bien gardé d’en parler, Macron bien davantage, et les manifestation actuelles de colère servent d’écran de fumée bien venu au Gouvernement.

Avec la carotte qui reste dans la gorge de l’âne, c’est aussi le bâton qui menace: « Des sanctions seront prises contre les médias xénophobes ».

Et quels médias SVP ? Surement pas Libération, ni Le Monde, ni le Nouvel Obs, aucun des journaux qui appartiennent aux milliardaires de la Banque ou du CAC 40. Mais des sanctions contre les « fake news’ bien sûr, ceux qui disent des vérités. C’est à dire, Bd Voltaire, TV Liberté, Riposte Laïque etc…

Et tenez-vous bien, ils ne sont pas à une contradiction prés : « Il faudra promouvoir le débat et condamner les médias et les citoyens qui s’opposeront aux nouvelles mesures mises en place » En fait, vous avez le droit de donner votre opinion à condition qu’elle soit conforme aux nouvelles règlementations.

Selon l’ONU, 250 millions de personnes sont actuellement sur les routes. Cela avec un risque évident de multiplication, quand ce Pacte de malheur sera signé le 12 décembre prochain à Marrakech, par trop de pays irresponsables, dont la France.

Macron, cet imposteur de mauvaise augure ne nous aura rien épargné.

Alors, gilets jaunes et gens de bon sens, mobilisons nous contre ce projet funeste, destiné à abaisser encore notre niveau de vie, parce qu’il finira par ruiner le pays . C’est aussi notre souveraineté que nous abandonnons avec l’identité qui va avec.

Macron  destitution!!!!

0nyx

Le mensonge, la seule arme qui restait à Macron

pinocchio

Le mensonge basé sur une provocation relayée en boucle par les médias restait le seul moyen de discrediter le mouvement des « Gilets jaunes ». Castaner a eu le cynisme de l’employer. A cause de quelques casseurs, qu’il était facile d’identifier en amont, ce ministre a fait porter la responsabilité des incidents sur les Champs Elysées à Marine Le Pen. Est-ce que MLP, députée de la République, chef d’un grand mouvement, candidate à l’élection présidentielle avait avantage à tirer parti de ces faits graves? Certainement pas.

Employant des termes outranciers,  il s’est contenté de cibler les 8 000 « séditieux » des Champs Elysées, (lieu habituellement autorisé aux casseurs et aux fans du football) et de faire le silence sur les milliers de manifestants de province. Quant aux chiffres annoncés par Castaner qui se plait à répéter que le mouvement s’essouffle, je peux témoigner que c’est le contraire que j’ai pu constater hier à Perpignan. Déjà le samedi 17 novembre je m’étais déplacé à plusieurs reprises sur un rond-point au nord de Perpignan, précisément à Rivesaltes à l’entrée d’un Centre commercial. Ce jour-là j’ai vu des français sympathiques et désespérés,  je veux dire des français de « chair et d’esprit » comme ceux que je croisais dans mon enfance, avant que survienne le bouleversement de nos valeurs.

Hier je suis revenu sur ces lieux, le matin et l’après-midi, et je suis en mesure de contredire le ministre. En effet visiblement, ces gens étaient dix fois plus nombreux que le samedi précédent. J’en profite pour saluer la précision mathématique des spécialistes en comptabilité qui réussissent à évaluer une foule à la dizaine prés … pour la bonne raison que ces gilets jaunes se relayaient continuellement à longueur de journée et que d’autres venaient les remplacer. Je suis incapable d’établir une telle comptabilité que j’estime à vue de nez à plus d’un millier. Quant au nombre de conducteurs qui arboraient des gilets jaunes sur le tableau de bord et qui applaudissaient ou klaxonnaient en manifestant leurs soutiens, je peux affirmer qu’ils étaient beaucoup plus d’un millier. Mais qu’importe pour ce gouvernement aveugle et sourd que le peuple de « lépreux » se révolte puisqu’il faut coûte que coûte appliquer les directives de Bruxelles. « Sire ce n’est que du populisme! »

Jean-Pierre AUREGAN