Aujourd’hui en face, demain face à face

Algeriens

Les retombées de cette confrontation footballistique entre l’Algérie et le Sénégal, ne sont pas tout à fait terminées. Du moins, pour le pays qui n’a rien à voir, de prés ou de loin avec celles-ci: la France!

Les prostitués de l’Information muselée n’ont pas tout laissé filtrer sur les exactions  de ces supporters-voyous à Paris, comme en province. Sauf par des paroles soporifiques, du genre: « Il faut bien que ces jeunes se défoulent » ou  » Une liesse populaire » et encore « Ambiance bon enfant ».

En réalité, on a eu droit à une véritable Intifada, comme elles ont tendance à se multiplier pour une raison ou une autre.

Bilan de la semaine dernière: Voitures brûlées, caillassages de policiers, tirs de mortiers, vitrines cassées. A Evreux, la statue de De Gaulle a été renversée. Trente membres des forces de l’ordre, blessés à Lyon, avec des débordements toute la nuit, destruction de mobilier urbain et poubelles incendiées. Avec auparavant, l’attaque d’un commissariat au cri habituel de Allahu Akbar suivi  de » Bande d’enculés de français ».

Sans compter, les menaces récurrentes sur les réseaux sociaux. Tout un florilège, dont un échantillon au hasard : « Que Dieu vous envoie un camion fou pour écraser vos os. Vous nous avez colonisé 132 ans, ça vous coûtera une éternité de tortures morales. Un jour, vous avez crié Algérie française, on vous répond par Algérie algérienne. Vive l’Algérie » (Signé Abdeladaheb Messa).

C’est bien connu, le manque  d’argument, chez ce genre d’individu, se compense par des propos totalement hors sujet. Ces gens-là, ont aussi la plus grande facilité à retourner une situation à leur avantage et se poser en victimes qu’ils ne sont pas!

Surtout quand ils sont déjà remontés par une propagande mensongère anti-française et atteints de confusion mentale, par une religion qui dit tout et son contraire. Si l’on y ajoute, un fanatisme imbécile pour le foot dans des cervelles de moineaux c’est carrément la totale.

Je crois que c’est au rapport qu’entretient un individu ou un peuple avec le football que l’on peut mesurer son niveau d’évolution et de maturité. Les vrais supporters, le considèrent comme un simple jeu sportif et rien d’autre. Alors il est devenu maintenant, à cause de la politique de l’antagonisme national et de l’argent, une fabrique d’abrutis à la chaine, surtout, quand il s’y ajoute de la provocation et de la haine pour le pays d’accueil.

Il ne faut pas oublier, que ces supporters-casseurs ont une double nationalité qu’ils n’auraient jamais dû avoir. Qu’ils font souvent partie de la 2ème ou 3ème génération sans la moindre intégration, ni pour aujourd’hui ni pour demain. Et comme ils témoignent à chaque occasion, que leur pays de coeur c’est l’Algérie et qu’ils ne sont français que pour la CAF, on ne peut pas les considérer comme des compatriotes, mais comme des ennemis potentiels pour demain!

Malheureusement, ce Pouvoir méprisable est intraitable pour les nationaux et complaisant avec la racaille assassine.

Un curé de choc, (ça existe) dit: « lorsque l’on ne tape plus sur un ennemi, non seulement, il nous croit bon, mais il nous croit idiot et au lieu de se convertir à nous il nous frappe dessus et nous écrase » (Abbé Gabriel Billecocq).

Gandhi (non violent par principe): « là où il n’y a le choix qu’entre la lâcheté et la violence, je conseillerai la violence.

Que nos dirigeants et le Pape François en prennent de la graine.

Onyx

Ces Maires qui ne voient rien venir

rennes

On apprend que le Maire de Rennes s’est délesté de 430 000 € pour la construction de la Mosquée en cette ville. Pendant ce temps, on est informés que Notre Dame de Paris peine à engranger des fonds pour sa rénovation. Les généreux donateurs milliardaires ne se presseraient pas pour réaliser leurs promesses. Et quelques mairies qui s’étaient engagées pour aider financièrement à sa reconstruction feraient marche arrière.

Mais cette mosquée en question, qui ne représente qu’une anomalie de plus dans le paysage, parmi les plus de 2 000 déjà existantes, n’est pas un petit édifice. Elle est prévue pour 120 élèves de 5 à 14 ans, avec des filles voilées pour la plupart. Et bien sûr, il ne s’agit pas seulement d’un espace cultuel mais aussi culturel. Apprentissage de la langue véhiculaire et « sacrée » qu’est l’arabe avec les sourates du Coran et des Hadith dont on connait la violence des paroles. Exemple parmi près d’une centaine « Si vous rencontrez des infidèles combattez les jusqu’à en faire un grand carnage ».

Avec des individus comme Merah et d’autres qui se chargent de les appliquer. Les » infidèles » étant ceux qui ne reconnaissent pas l’Islam comme seul détenteur de la vérité pure et inaltérée. C’est-à-dire : la Charia qui passe avant la loi de la République. On a vu en Syrie et en Irak les résultats très humanistes de son application ; L’Islam modéré c’est aussi le suivi du Coran . Quant à l’inauguration de cet ensemble politico-religieux, elle s’est déroulée dans les meilleures règles conviviables de la Taqiya qui consiste à séduire celui qu’on veut soumettre un jour. Portes ouvertes avec 340 à 360 couverts chaque soir avec invitation des notables de la ville.

Un chantier dit le Maire qui contribue au »vivre ensemble » Ce centre se veut un lieu d’ouverture et de dialogue entre les différentes franges de la population. Vœux pieux contredits par le Maire PS de Lyon et ex Ministre de Macron, Gérard Collomb a pu s’apercevoir au cours de sa présence au Gouvernement que la réalité était tout autre « Aujourd’hui nous vivons à côté, demain nous risquons d’être face à face » Et encore « Ca va péter, ils ne veulent pas vivre avec nous, ils ne veulent pas vivre comme nous ».

Mais pour Castaner c’est « Il faudrait donner plus à l’Islam pour empêcher le Quatar et l’Arabie Saoudite de le faire » Comment peut on donner de l’argent pour les mosquées et en même temps dire respecter la loi de 1905 qui interdit tout financement religieux ? Pourquoi toujours plus de faveurs offertes à une religion en particulier sinon pour l’installer comme en position de force sur le catholicisme.

Pendant que la France tourne le dos à ses principes républicains et distribue son argent dans le trou sans fond de l’immigration et de la marche en avant d’une culture qui n’est pas la nôtre, son Gouvernement vient de supprimer le remboursement de l’homéopathie pour faire des économies. Sommes-nous gouvernés depuis plus de 40 ans par des gens aveugles et sourds ou par de doux rêveurs ? Dans les deux cas ils deviennent des criminels.

« Déchristianisez la France et vous aurez l’Islam » Chateaubriand. Ne voyait il pas loin pour l’époque ?

Onyx

 

Les maires collabos

Liebgott Fameck

Vu sur le site Riposte Laïque, au sujet du maire de Fameck (Moselle), un certain Liebgott et maire PS. On y voit le bonhomme se trémousser, dans le plus bel effet ridicule, au milieu d’un nombre important de « jeunes » de la diversité algérienne. Petite nouba au son des tambours, des sonorités, comme « là-bas » des you-you et des cris habituels ‘Allahu Akbar’. Sans parler des drapeaux au croissant rouge, sur fond vert et blanc, dont la vue m’est de plus en plus difficile à supporter.

Certainement les mêmes jeunes algériens qui pissaient le 14 juillet sur la statue, place de la République, en hurlant « Chez vous on est chez nous ».

Ce maire occupe la mairie de la ville depuis deux ou trois mandats et il semble qu’il ait besoin de la communauté algérienne pour perdurer. Se soumettre à ses caprices pour être apprécié, ne semble pas lui poser de problèmes. Il ne se rend même pas compte qu’on se moque de lui.

Mais ce maire n’en est pas à sa première démonstration de soumission à ses chers protégés. En avril 2018, il organisait un grand gueuleton en compagnie de Marwan Muhammad du CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France) à l’occasion d’un gala au profit de cette association.

Un personnage très engagé qui annonce carrément la couleur: « Qui a le droit de nous dire que dans 30 ou 40 ans, la France ne sera pas un pays musulman ».

Des paroles, qui viennent confirmer le visions de De Gaulle: « Dans quelques décennies, la France, victime d’une immigration incontrôlée, sera submergée par des cultures étrangères devenues majoritaires »

Et Chevènement, toujours dans le même sens: « A Saint-Denis, on compte 135 nationalités, mais il y en a une qui a complètement disparu. Devinez laquelle? »

Hélas, ces maires qui ne méritent que du mépris, sont des centaines à caresser les musulmans dans le sens du poil. Prêts avantageux pour construire des mosquées, terrains cédés à des prix symboliques, viande hallal à la cantine, piscines avec sexes séparés etc… Et les maires socialistes ne sont pas les seuls à sévir ; à droite dite classique, on se couche volontiers devant les exigences communautaires.

Boualem Sansal un écrivain kabyle négateur de l’islam écrivait: « Si les islamistes parvenaient à islamiser le monde entier, cela ne tiendrait pas à leur morale et capacités intellectuelles, mais à la lâcheté de leurs adversaires ».

En réalité, ces maires collabos, indignes de leur fonction, sont souvent inconscients des conséquences futures de leur laxisme.

Comme disait Churchill: « Le but ultime du socialisme, c’est de nier la réalité »

Une réalité qui démontre pourtant tous les jours, que le multiculturel est un échec, un piège et un fauteur de guerre ethnique.

D’ailleurs, ces nouvelles générations d’afro-maghrébins gardent la haine de notre pays, entretenue depuis longtemps par des gauchistes bien de chez nous. Qui se souvient de l’émission sur France-Inter « Là-bas si j’y suis » de Daniel Mermet? Pour ce journaliste, les africains et les nord-africains étaient toujours des victimes. La France, coupable de tout, qui devait tout accepter et en redemander. Quand ces mots sont rabâchés depuis l’enfance, par des parents algériens, repris par des enseignants, et  confortés par les médias, il ne faut pas s’étonner du résultat.

En attendant, la France s’est mis un problème sur le dos comparable à celui d’Israël, mais comme elle ne le traite pas avec la même efficacité, il risque de se terminer très mal.

Onyx

 

L’Orthodoxie, ici et maintenant -« Ils ont tué le tsar »

Qui sont les exécutants et les complices de l’assassinat de la famille impériale russe dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918 dans la maison IPATIEV ? Qu’ont-ils raconté ? Que dévoile leur acte, des projets des dirigeants bolchéviques de sceller par le sang, une Russie du futur, totalement coupée de ses racines historiques, de sa culture et de sa foi orthodoxe ? Avec la canonisation de Nicolas II et de sa famille par l’Eglise russe, la roue de l’histoire a t’elle tourné depuis et continue de le faire ? Que représente la mort tragique de Nicolas II et des membres de sa famille, érigés au rang de martyrs de la foi, dans la Russie d’aujourd’hui qui a renoué avec son passé et sa foi orthodoxe ? Pour en parler, Carol SABA reçoit Nicolas ROSS, docteur en histoire, spécialiste de l’histoire de la Russie qui a publié « Ils ont tué le tsar, les bourreaux racontent », aux Editions des Syrtes. Nicolas ROSS étant aussi, un des spécialistes reconnus de l’émigration russe en France et Europe occidentale et de l’histoire de l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe Occidentale, dont le siège est à Paris, Carol SABA évoquera avec lui les difficultés présentes de l’archevêché et son avenir canonique. Se posera alors la question de savoir, de même, si la roue de l’histoire a tourné là aussi, et continue de le faire, et si elle présage du retour de ces communautés à la juridiction canonique de leur berceau ecclésial historique.
L’Orthodoxie, ici et maintenant du 09/04/2019.

Supporters insupportables

1041669410

Mise à sac et occupation illicite des Champs Elysées, par toujours les mêmes dans le même scénario. Pillages de commerces, incendies de poubelles, autobus vandalisé, commerce de motos pillé etc.…Des « incivilités », si l’on en croit certains journaux.

Mais d’où vient l’ordre de ne pas intervenir avec la même rigueur, quand il s’agit de casseurs de la diversité que lorsqu’il s’agit des GJ ?

Partout, des drapeaux au croissant, sur fond vert et blanc, klaxons, tambours, you-you des femmes et musique arabo-berbère. Couleurs du tristement célèbre FLN, marqué par ses nombreux massacres.

Vous ne rêvez pas ! Ce n’est pas Alger, mais Paris. On a même vu, des forces de l’ordre prises à partie. Ce qui n’arriverai jamais dans une ville du Maghreb, sous peine de passage à tabac en règle et de lourdes condamnations.

Ici, les membres de cette communauté montrent qu’ils se sentent d’abord algériens, qu’ils considèrent la France comme une serpillière, sauf pour passer à la caisse des prestations sociales.

Comment se fait ‘il, que le ministre de l’Intérieur n’ait pas anticipé, car ce n’est pas la première fois que des « supporters » algériens font parler d’eux par la violence extrême ? Ces responsables ont-ils seulement prévu que si les troubles de 2005 se reproduisaient dans un schéma puissance 10, à une quelconque occasion ; simple » bavure » policière par exemple, pour arrêter un trafiquant de drogue. Cela pouvait entrainer une situation incontrôlable. « Vous n’avez encore rien vu de ce qui va vous arriver », disait JMLP il y a 30 ans.

Ces voyous n’ont plus peur de la police et les juges, complices par idéologie ou par laxisme, les libèrent après pourtant, des quantités de faits de délinquance.

 » Pas d’amalgame » ou « lls n’ont pas trouvé leurs places dans la société ». Des mots à côté de la plaque qui tournent en boucle et qui montrent l’incapacité de nos élus à juguler le phénomène. Castaner n’a rien de mieux à trouver à dire que « Le foot, ce n’est pas ça ».

Pour le 14 juillet, ces violences incontrôlées ont ridiculisé un peu plus la France, aux yeux des étrangers. A quoi servent tous ces armements sophistiqués, ces défilés impeccables, ces uniformes aux décorations pendantes et cette démonstration de technique spatiale dernier cri, alors que l’ennemi est à l’intérieur. Le dernier né des sous-marins, fierté de la marine nationale va t’il servir à quelque chose, pour combattre un islamisme qui a pris racine dans nos murs et attend son heure pour passer à l’attaque ?

La propagande islamique, marche à fond dans nos banlieues qui sont devenues leurs banlieues et n’a de cesse que d’embrigader ces supporters anti-français et véritables voyous sans foi ni loi, pour en faire des tueurs au cri d’Allah Akbar.

Et malgré ces menaces pour un proche avenir, l’immigration musulmane continue de plus belle.

Pour Macron : «L’accueil et l’hébergement des migrants sont inconditionnels, c’est un vrai investissement de l’Etat, qui a encore augmenté de 2 milliards/E. Mais il faut s’en féliciter ».

Faut-il encore le répéter, en votant pour remettre au pouvoir les mêmes incapables, les électeurs tressent la corde pour se faire pendre.

La France est devenue un égout qui récupère toutes les eaux usées de l’Afrique. JMLP tel un plombier, disait qu’il fallait couper le robinet et ensuite écoper. (Lu sur un blog)

Onyx

 

Un 14 juillet inoubliable

14 juilletjpg

Comme  chaque année, le défilé militaire du 14 juillet est un moment que je ne manque jamais et il n’est pas question de venir me troubler durant ces quelques heures passées devant la télévision.  Revoir défiler mon ancienne Ecole de St Maixent, et les carrés impeccables des « berêts rouges », sont toujours des moments d’intense émotion  mais je ne quitte pas ma place avant que me parviennent les premiéres notes du « Boudin » et que je n’apperçoive au loin s’approcher d’un pas lent, la Vieille Légion. Moment sacré qui se renouvelle chaque année. C’est pour moi une liturgie militaire immuable.

Pourtant Macron a osé modifier à son compte ce protocole institué depuis des années pour imposer son défilé, annonçant l’armée européenne dans laquelle il souhaite intégrer l’armée nationale. Ainsi nous avons assisté au passage de groupes de militaires en tenues disparates, des échantillons variés de soldats européens (portugais, allemands, belges, lituaniens etc.) dans lesquelles des unités françaises étaient intercalées créant un mélange qui n’avait plus aucune uniformité,  esthétiquement l’effet était déplorable. Comment reconnaître une section dans un tel « patchwork »?

Pour faire plaisir à ces hôtes européens, devant la tribune officielle, l’Armée a du faire un show burlesque en présentant des armes du futur que nous n’avons pas les moyens de nous payer… simple histoire d’en mettre plein les yeux à ces braves pékins alignés sur l’estrade.

Chaque année on en fait davantage pour faire plaisir à tout le monde quitte à perdre peu à peu l’objet initial qui était avant tout de rendre un hommage a l’Armée. Ainsi depuis des années, nous avons vu défiler la Police (Ministère de l’Intérieur), cette année c’était les douaniers (Ministère des Finances) et même les gardiens de prisons (Ministère de la Justice) qui avaient l’honneur des Champs Elysées. Il faut bien faire plaisir à chacun.

Personnellement j’ai du mal à voir ces gens placés au même niveau que les légionnaires. Mais qu’importe pour Jupiter! L’année prochaine attendons nous a voir les agents des Eaux et Forets (Ecologie oblige), les percepteurs, les contrôleurs de la SNCF suivis des enfants des écoles… !

J’ai trouvé ce défilé  extrêmement chiant et d’une longueur interminable. Les civils avaient pris le dessus sur les militaires et cela n’est pas bon signe.

Mais ce n’était qu’une pause de courte durée car le spectacle reprenait avec plus de vigueur une heure plus tard avec les Gilets jaunes et les « Black Blocs » désireux de se faire entendre, alors qu’ils n’étaient pas invités. Bris de vitrines, échanges virils avec la Police, feux de poubelles enfin le numéro classique habituellement réservé aux samedis.

Pour clore cette belle journée, c’est en nocturne que les français (!) nostalgiques de l’Algérie se sont rassemblés avec des drapeaux fellaghas pour une démonstration de « joie de vivre » comme ils savent le faire.

Cette fête , comme le prétendait une journaliste de BFM TV  n’était que manifestation de « liesse » « bon enfant ». Qui dit fête chez ces gens c’est  casser des vitrines, lancer de pavés, courser  les CRS, (qui eux n’avaient pas défilé) et accessoirement piller.

Devant l’Arc de Triomphe … ce 14 juillet des centaines de drapeaux vert et blanc avec le croissant rouge, symbole de souvenirs de soldats français morts, ont été brandis par des gens qui nous détestent et qui ont compris que nous étions des faibles.

Bref, ce fut une belle journée de Fête Nationale en Macronie. Des images qui se renouvelleront soyez assurés, tant qu’il y aura des « républicains en marche » pour gérer le pays.

Jean-Pierre AUREGAN

Naples, le réveil des volcans

Les 3 millions d’habitants de Naples et son agglomération vivent sous la menace du Vésuve, qui a anéanti Pompéi, et des champs Phlégréens, qui comptent parmi les volcans en activité les plus dangereux au monde…

Le Vésuve, qui a anéanti Pompéi, surplombe Naples et sa banlieue. L’agglomération et ses 3 millions d’habitants se trouvent aussi sous une autre menace directe : les champs Phlégréens (campi Flegrei en italien, c’est-à-dire « brûlants »). Très peuplée, cette caldeira – vaste dépression circulaire –, formée au cours de deux éruptions majeures il y a trente-six mille et quatorze mille ans, se caractérise par la présence de très nombreux cratères. Ces champs Phlégréens comptent parmi les volcans en activité les plus dangereux au monde. Quelles seraient pour Naples et ses environs les conséquences d’une nouvelle éruption du Vésuve ou des champs Phlégréens ? Éruption annoncée Émaillé d’impressionnantes simulations d’explosions volcaniques, le film suit les volcanologues, géologues et géochimistes dans leur travail pour protéger la ville et sa région d’une catastrophe. Les chercheurs analysent les éruptions passées, notamment celle qui a anéanti Pompéi en l’an 79 de notre ère, et tentent d’évaluer les probables pertes humaines en cas de nouvelles coulées pyroclastiques et nuées ardentes. Ils cherchent à concevoir des systèmes d’alerte précoce assez efficaces pour détecter la menace, par exemple en mesurant le taux de dioxyde de carbone et l’augmentation de vapeur qui fragilise actuellement les roches des cratères volcaniques des champs Phlégréens, augmentant ainsi la probabilité d’un nouveau cataclysme. Une seule certitude : les deux volcans entreront un jour de nouveau en éruption car ils sont situés sur une zone de subduction entre les plaques eurasienne et africaine. Les scientifiques seront-ils capables de prédire assez tôt ces drames pour évacuer la zone et sauver ainsi sa population ?