Le Brexit N’aura pas Lieu ?

Lourde défaite pour Boris Johnson. Les députés britanniques ont adopté une loi demandant le report du Brexit, pour empêcher une sortie sans accord de l’Union européenne le 31 octobre.

Du côté de l’Italie : le pays traverse actuellement une nouvelle crise politique. Prochaine étape : l’organisation d’élection probablement en octobre prochain

La situation britannique comme la crise politique italienne promettent d’impacter lourdement l’Union Européenne. Charles quel est votre regard sur la situation britannique ? on a le sentiment que le Brexit ne verra jamais le jour.

Vol sur le Causse Noir

Montpellier le Vieux se trouve à droite du drone, le site étant encore ouvert on ne l’a pas survolé pour se conformer aux règles de sécurité.

Mise en route de la caméra à 200 et vol à 30 m d’altitude par rapport au point d’atterrissage/décollage. Notre caméra volante a été envoyée jusqu’à une distance de 500 m. Puis appui sur RTH (return home). Le drone a effectué le voyage de retour et l’atterrissage sans intervention de l’opérateur. On n’arrête plus le progrès !

Les Belles Poires de France

 

poires

La CNAV verse 5 milliards d’Euros à des retraités vivant à l’étranger et n’exige aucune preuve de vie de la part des bénéficiaires. Un centenaire algérien décédé depuis longtemps percevait encore sa retraite à 117 ans. On peut parler là de centenaires immortels. Quant au gouvernement, il préfère nier la triche plutôt que d’agir. Un cas est resté célèbre, celui du polygame malien, balayeur de métier, payé comme un technicien supérieur grâce à sa nombreuse progéniture, ses 4 femmes et ses 46 enfants. Ainsi il n’avait plus besoin de travailler et malgré l’énormité de l’arnaque, peut être malgré lui, il était parfaitement en règle. La coupable était bien l’Administration.

Mais il existe aussi des faux documents d’identité pour plusieurs RSA : Faux bulletins de salaire pour d’avantage d’allocations chômage, fausses faillites pour percevoir les subventions des AGS, enfants fictifs et fraude aux allocations familiales, faux mariages dits blancs pour l’obtention de la nationalité française, faux bulletins de maladie, etc …

Et même si les ressortissants de pays d’outre méditerranée détiennent le record de la fraude, un certain nombre de natifs savent aussi profiter du système. Pour ce genre de méfaits, la Cour des Comptes parle de 20 à 30 milliards d’euros de pertes. Quant au magistrat Charles PRATS, il dénonce une fraude de 14 à 20 milliards d’Euros, avec 1,8 % de faux assurés sociaux. La Société est vraiment malade d’une malhonnêteté endémique.

Prestations sociales contributives : Soit 81 milliards d’Euros non soumises au versement de cotisations sociales préalables, mais financées par la Solidarité Nationale.

Solidarité Nationale : Plus de 41 000 MNA (mineurs non accompagnés) pris en charge au nom de l’aide sociale à l’enfance par l’ASE (Assemblée des Départements de France) fin 2018 pour un coût de 2 milliards d’Euros à la charge des départements. Ne nous étonnons pas si les impôts locaux augmentent. Un nouveau puits sans fond : Des cités éducatives à 100 millions d’Euros pour l’ensemble des territoires.

Médailles : Tous les ans le Ministère de la Santé décerne des médailles aux familles nombreuses, entre 5 et 8 enfants. Etant donné que la démographie des « de souche » n’augmente pas, devinez quels en sont les principaux bénéficiaires ?

Santé : Un médecin certifie que sur 50 clandestins, il existe au moins, 2 tuberculoses et 4 hépatites, avec 3 à 11 vaccins devenus obligatoires à cause de ces bombes bactériologiques importées. La rougeole refait surface, comme les méningites et des drépanocytoses principalement dues aux migrations africaines.

France. Entrez sans frapper : Chaque mois l’allocation pour demandeur d’asile (ADA) est allouée à chaque migrant demandeur d’asile pendant toute la procédure de traitement de sa demande. Cette allocation peut aller jusqu’à 210 Euro€s par mois pour un célibataire, bien plus pour un couple. Actuellement le coût mensuel de cette aide est de 42 millions d’Euros environ. Pour cela les migrants reçoivent une carte bancaire et pendant 6 mois ils touchent régulièrement cette attribution de l’ADA.

Et en même temps, la Sécurité Sociale rembourse de moins en moins soins et médicaments pour les cotisants. Est-ce bien normal ? Pour autant ne nous attendons pas à des remerciements de leur part sinon le migrant de Villeurbanne n’aurait pas tué et blessé 5 de nos compatriotes.

Onyx

La Rackete contre Lois Démocratiques

Carola-Rackete

Carola Rackete, c’est le nom de cette gauchiste allemande, intrônisée capitaine du bateau Sea watch. Adepte du forcing sur les ports européens, elle s’est distinguée à Lampédusa pour imposer sa cargaison banboulesque à une Italie, qui n’en voulait pas.

Jusque là, on savait qu’en Allemagne elle avait été reçue comme une héroïne, parce qu’elle aurait sauvé de la noyade un nombre important de candidats à l’immigration. En la circonstance, le terme « sauver » n’est pas approprié, car personne n’a obligé ces individus à se jeter à l’eau avec un canot en caoutchouc, pour traverser la Méditerranée.

On sait quel est le rôle néfaste de ces ONG gauchisantes, lesquelles, sous couvert « humanitaire » se livrent à un trafic éhonté d’êtres humains, en s’association avec la maffia de passeurs sans foi ni loi.

En Allemagne, comme en France, cette femme, d’ailleurs masculine dans son genre, est considérée comme un héroïne, une sorte d’Antigone ou de Jeanne d’Arc, par les immigrationistes. Le  pape  Bergoglio (alias François) doit être fier d’elle, alors qu’elle ne prend aucun risque. Elle bénéficie au contraire de l’approbation et du soutien des médias, de la Justice et des Etats soumis à Bruxelles. Car elle reste dans la droite ligne de la bien pensance et du Traité de Marrakech.

Mais nous n’avons pas encore tout vu de cette énorme tromperie. Dernièrement, elle a été invitée, parmi des experts sur les migrations, le 3 octobre, à Bruxelles pour une conférence sur le sauvetage des « migrants ». Et récemment encore, le Parlement catalan, a remis un prix à cette passeuse qui crache allègrement sur la législation des pays, dits d’accueil. Félicitée et récompensée pour « ses actions humanitaires ».

Comme quoi, il suffit maintenant de frauder les lois, en faisant entrer  de gré ou de force, des indésirables pour être considéré comme quelqu’un de bien, et un parfait citoyen. Pour que l’action, autrefois punissable soit vue comme un fait héroïque.

Les jeunes Identitaires, en voulant candidement faire respecter, sans violence, le non franchissement de la frontière franco italienne. Une action purement symbolique, devront pour cela faire de la prison avec une amende destinée à les anéantir.

On croit rêver …

En même temps que Rackete, le directeur de l’ONG Open Arm, a été aussi récompensé. Un doigt d’honneur (ou plutôt pour lui, de déshonneur) à toutes les victimes, passées et à venir de la délinquance de ces chances pour la France.

Activité anti-nationale et frauduleuse de ces ONG que contredisent pourtant les paroles faussement rassurantes de Macron: « Les français et les françaises, qui se sentent oubliés, dans ce vaste mouvement du monde, devraient se voir mieux protégés. Tout ce qui forge notre solidarité nationale, sera refondé, réinventé, fortifié. »

Justement monsieur Macron, 70 à 8O% des français attendent des actes et pas des paroles. Ils veulent l’arrêt de l’immigration. Ils ne veulent plus de ces bateaux transporteurs de clandestins.

Mais on ne peut être un mondialiste sans frontièriste et en même temps assurer la protection des frontières. Cette submersion migratoire remonte à plusieurs décennies et le visage de notre pays s’en trouve déformé. Paris ne sait plus où mettre ces nouveaux arrivants et ne pense pas à remercier Rackete pour ses bons offices.

Voilà le commentaire d’un blogueur sur le Net : « Paris est sale, Paris est dangereux, Paris craint… En 10 ans cette ville est devenue un cloaque. Des bobos, le nez dans leur smartphone, des roms voleurs, des pickpockets dans les gares, des frotteurs et des obsédés sexuels sans complexe, des clandos qui trainent partout, des racailles en recherche d’un mauvais coup, des vendeurs africains qui se précipitent sur le touriste, des escrocs en costard, des dealers et des toxicos, des rats énormes en plein jour, des poubelles qui débordent, des rues sales avec des détritus en décomposition. Bref, une ville de merde. Je suis mieux dans ma cambrousse ! »

Serait-ce là, l’avenir environnemental des villes françaises ?

Onyx

Légitime défense : face à une agression, peut-on encore se défendre en France ?

Peut-on réellement se défendre aujourd’hui en France face à une agression? Aussi absurde que cela puisse paraître, tel n’est pas toujours le cas. Nous avons en effet un gros souci avec la légitime défense dans notre pays.

Les violences gratuites augmentent en France et le danger ne peut pas toujours être évité. Quand il est pris au piège, l’agressé en vient quelquefois à se défendre. Il peut alors risquer une condamnation par les tribunaux, notamment si sa riposte est jugée disproportionnée. L’affaire du légionnaire qui a retourné contre lui le couteau de son agresseur, lequel en est mort, a fait grand bruit au début de l’été. Le sentiment d’insécurité, aujourd’hui justifié en France, se double alors d’un sentiment d’injustice.

Comment vit-on une agression? Pourquoi la légitime défense est-elle si difficilement reconnue par les juridictions? Surtout, les textes du code pénal sont-ils adaptés à la réalité d’une agression ? Quel remède peut-on trouver au risque grandissant de fracture entre les justiciables et les institutions judiciaires?

Nous avons écouté des victimes d’agressions, interrogé le député et médecin Joachim Son-Forget, qui a déposé un projet de loi pour assouplir le régime de la légitime défense, mais aussi Me. Guillaume Janson, porte-parole de l’Institut Pour la Justice (IPJ), et Me. Henri de Beauregard, l’avocat du légionnaire qui est venu à bout de son agresseur gare du Nord. Mais peut-être est-ce surtout de la médecine que nous vient la plus grande leçon: la science a quelque chose à nous apprendre sur les réponses physiques et psychologiques face aux menaces. Des réactions qui gagneraient à être prises en compte devant les tribunaux.

Ne pas oublier de signer la pétition : https://damocles.co/legitime-defense-petition/

Migrations modernes

réfugiés

La France a connu beaucoup de migrations par le passé : Invasion par les Celtes, les Romains, les Germains, les Vikings, les Anglais, les Allemands.

Toutes ces invasions étaient militaires et violentes. Tous ces peuples étaient Caucasiens (sauf les Huns qui n’ont fait que passer)

  • Les Celtes ont remplacé ou assimilé le peuple qui a construit les mégalithes, on ne sait pas s’il y a eu fusion ou extermination/expulsion,
  • César a conquis la Gaule en 52 BC, ils ont tué et asservi une partie de la population, puis ils sont restés aux commandes pendant 500 ans. Ils n’ont pas exterminé toute la population, peu de Romains sont venus s’implanter en Gaule. Ça a pris plusieurs siècles pour remplacer les dialectes celtique par le Latin.
  • Après la chute de l’empire romain, diverses groupes de germains ont envahi l’Hexagone. Les tribus se battaient entre elles pour savoir qui allait avoir le gros lot, ce fut plutôt violent. Finalement la tribu des Francs ont réussi à ramasser la mise.
  • Les Vikings, ces germains du Nord qui n’avaient pas pris part aux grandes invasions du 5ème siècle, ont été une plaie pendant deux siècles. Un roi de France a fini par donner la Normandie à la bande de Rollo pour qu’il protège la côte Atlantique contre les autres pirates Scandinaves.
  • Les Anglais, surtout leurs routiers, ont infesté la France pendant plus d’un siècle, ils ont fini par être expulsés.
  • Les allemands ont envahi la France en 1870, ils ne sont pas restés. Entre 1914 et 1918 ils ont occupé tout le Nord Est de la France, le front était bien à l’intérieur du territoire Français. Ils ont perdu la guerre et sont repartis. Ils sont revenus en 1940 et sont restés jusqu’en 1944 mais ce n’était qu’une occupation militaire. Les Allemand n’ont jamais eu l’intention d’envoyer des familles entières pour remplacer l’ancienne population.

Les nouvelles migrations sont causées par la guerre et la pauvreté. On confond trop souvent les réfugiés de guerre et les autres. Aujourd’hui on les appelle collectivement les migrants, sans distinction. La grande majorité de ces migrants sont des hommes, jeunes qui viennent de pays pauvres chercher une meilleure vie. Même s’ils ne trouveront jamais un emploi, ils savent qu’ils vivront toujours mieux avec les minimas sociaux qu’ils ne vivraient dans leur pays en travaillant dur.

  • Les réfugiés, traditionnellement, allaient dans le pays en paix le plus proche. Maintenant ils traversent la moitié de la planète. Ils allaient dans un pays où ils n’avaient pas besoin de demander d’accommodement (voile, hallal, lieux de culte et temps de prière spécifique). Normalement c’est à l’invité de s’adapter, pas aux habitants du pays hôte de s’ajuster à eux (langue, religion, shariah). Je ne comprends pas pourquoi ces bons musulmans n’immigrent pas dans l’un des nombreux pays musulmans en paix.
  • Les réfugiés fuyant la guerre, à mes yeux d’ancien soldat, ce sont des déserteurs. Ils devraient rester au pays pour participer aux combats et libérer leur peuple.
  • Les réfugiés devraient être accueillis juste le temps de la guerre, pas de façon définitive. Ils pourraient profiter de ce temps pour apprendre un métier, ensuite ils devraient retourner au pays natal pour la reconstruction.
  • Les enfants qui fuient la guerre devraient être examinés par un groupe de médecins pour attester qu’ils sont bien âgés de moins de 18 ans. Eux aussi devraient être accueillis juste le temps de la guerre, ils peuvent apprendre un métier durant leur séjour.
  • Si ce sont des mineurs qui ne viennent pas d’un pays en guerre, ils n’ont aucun droit au statut de réfugié, ils doivent être rapatriés immédiatement. Tous les réfugiés économiques, partis à l’aventure, devraient être immédiatement refoulés. S’ils veulent venir de façon légale, ils doivent faire une demande au consulat dans leur pays d’origine. C’est extrêmement impoli de se présenter chez quelqu’un sans y être invité.

Ces nouveaux venus veulent s’installer de façon définitive chez nous. La plupart sont musulmans, ils n’ont pas l’intention de s’adapter. Incapables de nous vaincre militairement, ils se présentent comme des mendiants et jouent avec les sentiments d’empathie des hôtes. Ils croient tout de même possible de nous imposer leur religion, leur façon de vivre et leur loi (Shariah). Les Européens ont une vue complètement différente du monde, de l’homme, de la femme et de Dieu que celle qui est véhiculée par le Coran. Une fois installés ils pensent à l’étape suivante : nous submerger par leur nombre. Ils ont été les premiers à remarquer qu’avec leur taux de fécondité et l’afflux ininterrompu de nouveaux musulmans un jour viendra où ils auront le dessus. La première fois que j’ai entendu parler de ce projet d’islamisation de la France, ce fut dans les années 90, c’est l’homme de ménage sénégalais qui nettoyait mon immeuble qui m’a parlé de cela. Mes cheveux se sont dressés sur ma tête quand il m’a dit que mes filles, qui étaient alors de petits enfants, épouseraient des musulmans, deviendraient musulmanes et que mes petits enfants seraient de bons musulmans !!!

Les peuples européens, dormant sur leurs lauriers, ont mis du temps à comprendre qu’ils étaient parasités par des peuples qui, à long terme, ne peuvent apporter que de graves troubles. L’insécurité, la délinquance, les problèmes sociaux et économiques augmentent en proportion directe du nombre de musulmans sur notre sol. Le moment est arrivé où beaucoup de Français commencent à réaliser, et leur nombre ne va faire que croître, qu’ils sont en train d’être remplacés ! Quand on a des parasites, il faut prendre un vermifuge d’urgence pour s’en débarrasser.

Si on arrêtait toutes les aides aux nouveaux réfugiés économiques, s’il leur fallait prouver d’au moins cinq ans d’activité salariée pour avoir droit à quoi que ce soit, la France deviendrait tout à coup moins attrayante. De toute façon, de quelle utilité sont ces migrants inactifs pour la France ? Certains disent qu’ils sont des consommateurs comme les autres. C’est faux, tout l’argent et avantages qu’ils reçoivent proviennent de votre poche, pas de la leur ni de celle de nos dirigeants. L’immigration nous plombe sur le plan économique, sans compter tous ces retraités Nord Africains centenaires et le nombre de Cartes Vitales bien supérieur au nombre de français. Nos dirigeants ont-ils de la merde dans les yeux pour ne pas voir ces anomalies ?  Quand vont-ils réagir et prendre les mesures qui s’imposent ? Ou faudra-t-il que le petit peuple renverse la table ?

Roland Rabier

Les migrants viennent pour « nous sauver »

esther-benbassa-ecologistes-immigration-ecologisme-multiculturalisme-avatar-1200x728

Comment expliquer que les écologistes radicaux embrassent à ce point la cause du multiculturalisme?


La planète se meurt. C’est parce qu’il concerne l’humanité entière que l’environnement devrait transcender les clivages politiques. Au Canada, même le Parti conservateur – une formation jugée climatosceptique – a fini par présenter un plan environnemental.

Il existe évidemment un courant écologiste de droite. En France, le Rassemblement national estime qu’il n’y a pas de nation sans terroir, et que ce pays ne serait pas lui-même s’il devait renoncer à ses paysages. Sans eux, la France ne serait plus la France, mais un grand square bétonné et désenchanté. La France ne sera plus la France quand ses vignobles seront recouverts de serres affreuses abritant des poivrons à destination de la Chine.

La gauche veut le monopole de l’écologisme  

Pourtant, l’écologisme continue d’être perçu comme ancré à gauche. Malgré qu’il puisse s’harmoniser avec l’amour de la patrie, l’écologisme dominant demeure profondément antinationaliste. En Amérique du Nord, aucun parti vert n’a encore cru bon de défendre le peuple en tant que tel, sinon pour l’encourager à abandonner l’usage de l’automobile. Le peuple est bon quand il fait pousser des carottes sur le toit de son immeuble, mais dangereux quand il entend protéger sa culture. Le peuple est progressiste quand il réduit sa consommation de viande, mais intolérant quand il se méfie de l’islamisme.

Il existe une explication au préjugé multiculturaliste des écologistes radicaux. Ces derniers détestent l’Occident, qu’ils accusent d’avoir engendré la crise écologique en inventant le progrès. Le progrès sous sa forme technologique, bien sûr, mais aussi sous sa forme idéologique appelant au constant dépassement. Le temps linéaire est visé: il faudrait revenir au temps cyclique des Anciens. De même, le christianisme est pointé du doigt: malgré le virage vert du Pape François, la Genèse inviterait au saccage de la Terre.

Dieu les bénit et leur dit : Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la, dominez sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel et tous les animaux qui rampent sur la terre. (Gn 1.28)

Tous les grands théoriciens de l’écologisme radical, ou presque, font de l’anthropocentrisme judéo-chrétien la source ultime de la crise actuelle. Dans son bestseller catastrophique Earth in the Balance (1992), le baptiste Al Gore reconnaissait lui-même la critique adressée à l’humanisme chrétien, tout en s’efforçant de la relativiser. Cette vanité humaine aurait plus tard engendré l’appel du progrès technologique et de la croissance économique. Dieu a fait l’Homme à son image, qui s’est fait Dieu en retour. L’Occident chrétien, capitaliste et matérialiste devrait être remplacé par quelque chose d’autre.

Les immigrés comme sauveurs climatiques

Ainsi, les cultures étrangères ont commencé à être perçues comme des instruments destinés à sauver l’Occident de lui-même. Le marxisme avait fait des immigrés le nouveau prolétariat, l’écologisme en fait le nouvel éco-peuple. L’attrait actuel pour les religions asiatiques comme le bouddhisme s’inscrit d’ailleurs dans cette dynamique. Le multiculturalisme devient une politique écologique, il freinerait la pollution en bloquant l’assimilation de groupes qui n’ont pas encore été infectés par l’Occident prométhéen. Les gens dans le besoin ne peuvent pas surconsommer…

Il faut notamment revoir le film Avatar (2009) pour constater à quel point ce mythe est présent dans la culture populaire. En 2154, des méchants Terriens (Occidentaux) débarquent sur la planète Pandora habitée par d’innocents extraterrestres (Indigènes). Le personnage principal, Jake Sully, laissera tomber sa culture productiviste pour trouver l’amour et embrasser l’animisme. On retrouvait déjà une logique similaire dans The Last Samurai (2003). Dans ce film, un militaire américain (Tom Cruise) allait joindre le camp adverse, celui des valeureux Samouraï, pour retrouver la paix intérieure. Entre la paix intérieure et la paix écologique, il n’y avait qu’un pas à faire.

Le retour du bon sauvage

L’écologisme radical, dans son imaginaire irrationnel, essentialise les immigrés qu’il voit comme de potentiels bonhommes écologiques. Au Canada, cette vision xénophile se traduit depuis longtemps par la défense inconditionnelle des Premières Nations (qui ne sont toutefois pas des communautés immigrées). Les Amérindiens seraient naturellement prédisposés à conserver la nature, ils ne seraient au fond que les éternels jardiniers de notre fragile existence. Que les personnes autochtones conduisent maintenant des voitures ne change rien à l’affaire : le mythe du bon sauvage n’est jamais très loin.

Évidemment, il suffit de voyager un peu pour constater à quel point il s’agit d’un énorme fantasme. Le confucianisme est loin d’avoir préservé la Chine de la pollution. La crise écologique ne pourra être réglée qu’en développant des technologies vertes, et non en demandant aux populations de redévelopper des modes de vie austères supposément apparentés à ceux des immigrés, qui au contraire cherchent à améliorer leur sort économique. La solution viendra de l’Occident et non des contrées exotiques. Pour se payer le luxe de l’écologisme, il faut d’abord pouvoir se nourrir convenablement.

Source : Jér^me Blanchet-Gravel pour Causeur

La tromperie compassionnelle

compassion

Ils se font appeler les GNOIRS pour avoir l’air d’exprimer le même mécontentement (moins crédible) que celui des GJ. Mais ces individus assurés de la protection gouvernementale due à leur qualité d’ex-colonisés peuvent revendiquer, casser et incendier, ne risquent pas grand-chose. On vient de le voir avec les supporters du match de foot entre l’Algérie et le Niger. Les grenades de désencerclement, les tirs mutilants de flashball, c’est bon pour les manifestants franchouillards. Les mutilations, les yeux crevés, les mâchoires fracturées, les GJ n’ont qu’à en encaisser et se taire.

L’autre jour c’était le Panthéon, ce haut lieu symbolique de notre histoire qui était pris d’assaut par des centaines de clandestins africains vociférant et exigeant des papiers pour tous comme s’il s’agissait d’un droit inaliénable. Alors qu’ils n’ont rien à faire en France, sinon à un billet de retour à payer par leur soin. La compassion organisée pour faire pleurer le gogo a des limites. D’autant plus que cette migration récente qui s’ajoute continuellement à une plus ancienne est en train de ruiner les finances de l’Etat. Là ou l’argent manque pour tel ou tel secteur chez nous, part pour s’occuper de ces illicites jamais satisfaits.

Deux milliards et demi pour les mineurs isolés (même si certains ont 25 ans) en 2018, dont 60 % de fraudeurs selon le Sénat. Un milliard pour soigner 30 000 « sans papiers ». 25 000 « migrants » logés à l’hôtel chaque soir. Et ce n’est qu’une petite idée de ce que coûte l’ensemble de l’opération ; A l’appel du Pape il est en train de se monter un couloir dit « humanitaire » pour vider la Lybie de ses clandestins. Pour les envoyer où ? On s’en doute, et certainement pas en Afrique Subsaharienne d’où ils proviennent. Points de chute prévus par Caritas, Terre des Hommes et Médecins sans frontières : Italie, France, Belgique.

Actuellement 200 000 clandos seraient en attente en Lybie, qui doivent être exfiltrés de ce pays par petits groupes. Ce qui est plus discret. Pour le journal La Croix (plus progressiste dans le mauvais sens du terme chrétien) : Toutes les églises se mobilisent pour « sauver » ces malheureux. La communauté San Egidio fait le forcing pour que ces soi-disant malheureux soient dirigés vers l’Europe. Et pourquoi pas, grand généreux sur le dos des autres, vers la Tunisie, le Maroc, l’Algérie, le Qatar et les Etats du Golfe. Pourquoi toujours les mêmes à faire des sacrifices ?

Pour San Egidio et les ONG, c’est carrément l’injonction : « Nous on s’occupe des voyages et des frais qui vont avec, à Vous de les accueillir et les nourrir au nom de la protection humanitaire. Avec ces fameuses ONG qui conseillent très bien ces clandestins pour les transformer « en réfugiés ou demandeurs d’asile ». Ce qui relève de la tricherie. Kouchner de Médecins sans frontières : Bravo l’Aquarius, c’est en forçant les choses qu’on finit par se répartir les migrants. Que ce Monsieur aille dire ça en Russie, son pays de naissance et il verra si c’est en forçant les choses que l’on fait entrer des indésirables. Et cela fait partie du Plan Kalergi qui met en œuvre toutes ses forces obscures pour submerger nos pays. Il serait temps que nos compatriotes s’aperçoivent qu’ils sont trahis par leurs dirigeants et même par les Eglises.

Onyx

Vol à la Graufesenque

Sur ce lieu, il y a 2 000 ans, se trouvait un oppidum gaulois. Un peu plus loin il y a des fouilles, les archéologues ont mis à jour une fabrique de vases qui fut construite au temps de l’empereur Tibère.

Après deux premiers essais de vol, à 200 m, puis à 250 m, je deviens plus confiant. Ce vol de mon Mavic Air fut de 300 m,  altitude 30 m au-dessus du point de décollage.

Décollage du tapis d’atterrissage, vol en direction du Viaduc de Millau, que l’on voit au loin. Arrivé à 300 m, à la limite de la rivière Tarn, appui sur RTH (return home), le drone fait automatiquement un demi tour par la droite, on voit la ville de Millau lorsqu’il tourne.

Ensuite il revient au point de décollage, vers la rivière Dourbie. On voit bien la Pouncho d’Agast qui est l’extrémité du Causse Noir. Arrivé au-dessus du tapis il s’arrête tout seul et commence à descendre jusqu’à ce qu’il se pose sur le tapis d’atterrissage, malgré un vent significatif.

Je commence à maîtriser et avoir confiance, en moi et au drone. Le Mavic Air peut aller jusqu’à plusieurs kilomètres, mais je n’aime pas trop le perdre de vue, même si je vois ce que voit la caméra du drone sur l’écran de la télécommande. Le fait de vérifier que l’on peut, en appuyant sur une seule touche, le rappeler pour un retour automatique m’a beaucoup rassuré. On fera mieux la prochaine fois, je crois que je ne vais pas mettre de filtre sur mon objectif, c’est ce qui doit provoquer cet effet de flou.

« Pas d AMALGAME »

islamiste-tueur-de-Villeurbanne

Cette dernière agression commise par un afghan à l’encontre de 5 de nos compatriotes, serait seulement l’oeuvre d’un déséquilibré. Il aurait consommé des stupéfiants avant de passer à l’acte, ce qui ne ferait pas de lui un islamiste.

Il était, selon un spécialiste, en état psychotique, enfermé dans un mysticisme religieux. Un témoin affirme qu’il était déterminé à tuer et qu’il a choisi ses victimes sur son parcours, pour revenir en frapper un au sol. Un autre déclare qu’il aurait dit avoir entendu des voix lui ordonnant de tuer pour défendre Allah. Mais de tuer qui ? Sinon des mécréants.

Pour la police, ses papiers étaient en règle, bien qu’il ait déclaré 3 dates différentes de naissance. Mais on peut se demander pourquoi il vivait dans un Centre d’accueil, alors qu’il était débouté du droit d’asile ?

A Marseille, c’était, il y a peu de temps, Laura et Marianne 21 et 20 ans, qui étaient égorgées par un clando, arrété 8 fois, depuis 2005 et jamais expulsé. Pourquoi ?

Mais c’est toujours le même syndrome du bien penser qui perdure, en ayant peur de mettre des mots sur des maux.

« Ce n’est pas une attaque terroriste »

Cela dit avant d’approfondir l’enquête.

Il n’aurait pas crié Allahou Akbar, avant de frapper. Mais est-ce une raison déterminante pour le disculper de terrorisme islamiste ?

Tous les tueurs fanatisés par l’ambiance dévastatrice des sourates meurtrières du Coran et des hadith, ne se réfèrent pas forcément à Daesh.

Que la drogue le mette en état de schizophrénie, c’est fort possible. Mais dans son choix criminel, il paraît avoir parfaitement choisi ses victimes, sur son parcours. Le jeune garçon, Timothy, 19 ans, mort sous ses coups de couteau, avec son allure franchouillarde était peut-être trop blond et blanc pour l’assassin. Les autres victimes étaient certainement de même apparence.

Le seul qui ait réussi à le calmer quelque peu (avec courage quand même) était un chauffeur de bus maghrébin, en lui disant, sans doute, les paroles qu’il fallait.

Le psychiatre, après examen, déclare qu’il était enfermé dans un mysticisme religieux, mais qu’il n’aurait pas lu le Coran.

Vrai ou faux ? Peu importe. Quand on provient d’un pays de violence comme l’Afghanistan, où l’on vit encore comme il y a des siècles en arrière, dans ces montagnes arides, tout en étant conditionné intellectuellement et psychiquement par des traditions musulmanes particulièrement archaïques et sclérosées, il n’est pas nécessaire  d’être un exégète du Coran pour être complètement déboussolé par la vie dans une Europe aux moeurs libres. Et pour avoir à un moment donné, des pulsions meurtrières contre ceux qui vivent en totale opposition avec des traditions pudibondes d’origine.

Pour le maire de Villeurbanne, PS bien évidement, le RN profite de l’occasion, pour faire de la récupération politique. Encore un personnage qui refuse d’entendre des vérités qui dérangent.

Et pourtant, c’est bien cette gauche (même si la droite n’est pas innocente) qui depuis plus de 40 ans, favorise une immigration sans contrôle et sans limites. Une gauche qui à présent ferme les yeux, avec un Macron complice. Au fond d’eux mêmes, ne se sentiraient ils pas un peu coupables de ces attentats ?

Un journal local breton, cite les mots d’un directeur de Centre d’accueil :

« Certes ici, nous avons de nombreux besoins dans le domaine des handicapés, mais l’accueil des mineurs non accompagnés (MNA) reste une urgence ». Les français en difficulté attendrons…

En janvier 2017, dans l’Ile et Vilaine, étaient reçus 340 MNA, en janvier 19 c’était 626 et maintenant on en compte 700. Ils arrivent de Guinée, de Cote d’Ivoire, du Maroc, et d’ailleurs… Chez eux pas de situation de guerre qui justifie leur présence et qui pèse lourdement sur les finances publiques.

D’autant plus que l’émigration économique n’est pas reconnue. Et c’est, celle-là, qui remplit les bateaux des ONG.

En attendant, on n’arrête pas de comptabiliser les agressions et les crimes contre des citoyens français.

A quand la REMIGRATION ?

Onyx