Le Roi s’amuse

macron-feu

Ça fait plaisir de voir notre président s’amuser comme un petit enfant et regardant ses champions courir après un ballon. Il s’est déplacé à Moscou pour assister à la finale, le voyage ne lui a pas couté cher, il a été financé par ses serfs. Personnellement je n’identifie pas la grandeur de la France aux résultats au football surtout qu’en regardant de plus près on voit bien que leurs ancêtres n’étaient pas ici lors du siège d’Alésia. Ce qui a fait la grandeur de la France ce sont les victoires sur les champs de bataille, le maximum de citoyens cultivés et prospères.

Mais attention César, l’euphorie de la victoire est éphémère, tu vas très vite te retrouver confronté à tes problèmes routiniers. Combien de voitures ont été brûlées cette nuit en France ? 845 et 508 personnes en garde à vue. Une nuit ordinaire quoi …

Sa majesté a-t-elle remarqué qu’il y avait très peu de français qui se sont déplacés à Moscou ? En cette période de vacances il y en aurait eu certainement beaucoup plus si les français étaient confiants en l’avenir et gagnaient mieux leur vie. Il faudrait déjà commencer par réduire le poids des prélèvements sur les classes moyennes.

Toi qui dis que les pauvres coûtent un pognon fou, regarde ce que coûte l’immigration. Pas seulement les trois folles dernières années mais aussi toute cette population allogène, avec ou sans papiers, avec ou sans carte d’identité, qui bien souvent crache sur le drapeau national. Il faudrait s’intéresser à tous les binationaux pour s’assurer qu’en cas de crise majeure ils ne vont pas nous tirer dans le dos et choisir la ‘Oumma’. Peut-on avoir deux mères naturelles ? On peut avoir une mère et une marâtre, un père et un parâtre, mais l’enfant préfèrera toujours sa mère naturelle.

Toi qui a une formation financière et économique, as-tu calculé les économies que nous ferions si toute cette population musulmane disparaissait ? L’enveloppe du social se dégonflerait comme par magie. Pas besoin d’autant de policiers nationaux et municipaux, gendarmes, agents de sécurité privés, gardiens de prisons. Il y aurait trop de HLM, trop de prisons, on pourrait détruire les plus vétustes, les délais de jugement seraient considérablement raccourcis. Les français de certains quartiers n’auraient plus peu de sortir une fois la nuit tombée. Les jeunes filles, lors des beaux jours, pourraient sortir court vêtues, sans courir autant de risques d’être harcelées ou violées.

Au fait, cela t’a-t-il échappé que la grande majorité des réfugiés étaient des hommes jeunes et en bonne santé ? Ils n’ont pas l’air faméliques, ils sont munis de téléphones dernier cri, de chaussure et d’habits de marque. Où ont-ils trouvé la somme importante exigée par les passeurs ? Quel contraste avec les boat people que l’on voyait arriver dans les années 1970, ils étaient en haillon, la plupart étaient des femmes, des enfants et des vieillards. Eux étaient de vrais réfugiés, ils ont fait des efforts pour apprendre le français rapidement, ils ont trouvé un emploi ou monté ‘une affaire’, leur impact sur l’économie a été faible, nul pour la sécurité. Les asiatiques nous ont laissé une image positive des migrants, pas comme cette population maghrébine et subsaharienne qui refuse de s’adapter et dont l’objectif est de diffuser leur propre culture et religion en Europe.

Partout où l’Islam s’implante il fait table rase de ce qui se trouvait là avant. Les musulmans ont détruit de grandes civilisations comme l’Egypte antique, la civilisation perse, toutes les riches cultures orientales ont disparu, remplacées par l’Islam et son vecteur la langue arabe. Ne serait-ce pas présomptueux de penser que nous sommes plus forts et qu’ils finiront par adopter nos ‘valeurs républicaines’ ? Les nazis ont pourri la vie de nos parent et grands-parents, mais ça n’a duré que 12 ans (1933-1945). Les communistes ont commis combien de crimes dans les territoires qu’ils contrôlaient ? Ils ont fait peser une terrible menace sur le monde entier, d’où une course effrénée aux armements. Ils n’ont régné que de 1917 à 1991, mais ce court passage nous a laissé un souvenir impérissable.

L’Islam pourrit la vie de l’humanité depuis le 7ème siècle. S’il n’est pas contenu il tend à se rependre et prendre de plus en plus de place, voire toute la place. Imaginons ce que serait l’Europe maintenant s’il n’y avait pas eu un Charles Martel, une Reconquista dans la péninsule Ibérique, la victoire de Lépante (7 octobre 1571) et au siège de Vienne (1683) …

Macron, c’est bien de jouer le petit coq, mais tu n’es pas un monarque de droit divin, Dieu ne viendra pas à ton secours comme il le fit pour Charles VII. N’oublie pas que tu es là par la volonté du petit peuple français, ne le méprise pas trop, il pourrait te surprendre. Regarde à l’horizon, vers l’Est, ne vois-tu pas ces nuages sombres qui arrivent vers nous ? Ils ont déjà atteint l’Italie, peux-tu arrêter le vent et les nuages toi que te prends pour Jupiter ?

Roland Rabier

Publicités

Il y a 23 ans, Mr Poniatowski (ancien ministre) écrivait ces lignes, … lisez bien attentivement !

armoiries de la famille Poniatowski

herb_ciolek

L’ancien ministre giscardien, Michel  Poniatowski  ( 1922- 2002)  déclarait :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Poniatowski

« Son âme, la France est en train de la perdre, non seulement à cause de la mondialisation, mais aussi, et surtout, à cause de la société à la fois pluri-ethnique et pluri-culturelle que l’on s’acharne avec de fausses idées et de vrais mensonges, à lui imposer. Si cet essai a permis à quelques-uns de mesurer devant quels périls nous nous trouvons placés, il aura déjà atteint son but. (…) Ces pages peuvent apparaître cruelles. Mais elles correspondent à un sentiment très profond.

Le moment est venu de traiter énergiquement le problème de l’immigration africaine et notamment musulmane. Si tel n’est pas le cas, la France aura deux visages : celui du «cher et vieux pays» et celui du campement avancé du tiers monde africain. Si nous désirons voir les choses dégénérer ainsi, il suffit de leur laisser suivre leur cours. Le campement africain toujours plus grand, plus vaste, plus illégal, grignotera d’abord, puis rongera, avant de faire disparaître tout entier le cher vieux pays, dont la défaite sera annoncée du haut des minarets de nos nombreuses mosquées.

Nos temps sont assez graves pour ne pas faire appel à de médiocres facilités politiciennes. Nous allons vers des Saint-Barthélemy si l’immigration africaine n’est pas strictement contrôlée, limitée, réduite et expurgée de ses éléments négatifs et dangereux, si un effort d’intégration ne vient pas aussi compléter cette nécessaire répression.

Les mesures à prendre sont sévères et il ne faudra pas que le vieux pays frémisse de réprobation chaque fois qu’un charter rapatriera des envahisseurs illégaux. Il faut donc ainsi que ce cher vieux pays restitue à l’état sa place normale. Les libéraux l’ont affaibli, les socialistes l’ont détruit. » Où sont les grandes tâches dévolues à l’État ? La Justice, l’Armée, l’Éducation nationale, la Sécurité, la Police, notre place en Europe ? En miettes. La France est à l’abandon, est en décomposition à travers le monde.

Sa recomposition est dans un retour énergique à l’unité et à la cohérence, et de la Nation et de l’État. »

« Si la vérité vous choque, faites en sorte qu’elle devienne acceptable, mais ne bâillonnez pas celui qui en dénonce l’absurdité, l’injustice ou l’horreur. »

Le racisme noir assassine les fermiers blancs d’Afrique du Sud : l’Algérie se répète !

AfriqueSud

Le racisme noir en Afrique du Sud s’exprime et curieusement, nous n’entendons pas les Rokhaya Diallo et autres Danielle Obono. Pas plus d’ailleurs que le CRAN, la ligue de défense africaine, le MRAP, la LDH ou SOSracisme. Tous aux abonnés absents.

Ils ne sont pas racistes les noirs ? Pas plus que les arabes envers les noirs d’ailleurs. Tous sont loin d’être des innocents comme cherchent à nous le faire croire ces associations et personnalités ! D’ailleurs, en ce moment, ils règlent leurs comptes en France sur le dos des blancs.

En Russie, ces derniers jours, jusqu’à 15 000 Boers, ces descendants de colons néerlandais établis en Afrique du Sud, planifient leur départ vers la Russie, suite au niveau de violences de plus en plus croissant de la part du gouvernement noir sud-africain qui prépare leur expropriation. C’est la présentation d’une délégation de fermiers blancs faite à Vladimir Poutine.

Nous assistons sous nos yeux, à la volonté de départ de personnes qui ont construit un pays. Je ne peux pas m’empêcher de penser à l’Algérie, à ces territoires où il n’y avait que des tribus berbères éleveuses de chèvres, occupés par des colons turcs, et infestés d’esclavagistes qui semaient la terreur en Méditerranée. Alger, Tunis et Tripoli étaient des centres de stockage d’esclaves, des blancs capturés sur les côtes européennes par les barbaresques. Qui en parle à BFMTV, Cnew, TF1 et France-Télévision de cette réalité de l’esclavage arabo-musulman !

L’Afrique du Sud était un endroit vide de population. Il n’y avait aucun noir lorsque les premiers blancs protestants se sont implantés pour y bâtir une communauté loin des guerres de religions en Europe ! Des Français chassés de France par les catholiques les ont rejoints ! Tout a dérapé avec la venue des Anglais 100 ans plus tard !  Partout où l’Angleterre trouve des raisons de s’approprier un territoire pour ses activités commerciales, l’expansion de ses capitaux, plus rien ne compte, pas même la vie. Leur but, spolier les Boers ! ( Guerre des Boers et des Anglais)

00-Afrique-du-Sud

Il serait trop long d’expliquer que les blancs sont tout à fait en droit d’être en Afrique du Sud. Ou alors, il faudra que l’on m’explique que l’Afrique est aux noirs par définition, alors que l’Europe ne doit pas être aux blancs, que ce serait raciste, xénophobe, etc., si j’en crois la doxa bien pensante !

En France, les blancs sont dans leur pays depuis des millénaires ! Ils se sont battus, ont créé des frontières, se sont fait des guerres et finalement, ont bâti une civilisation basée sur la culture judéo-chrétienne ! Nous voyons aujourd’hui, débarquer et s’installer dans nos villages et nos villes, avec la complicité de nos dirigeants, sur l’instigation de l’ONU, celle des financiers, des multinationales, et sous le prétexte de démographie, des milliers, d’Africains qui estiment déjà, être chez eux. En majorité des hommes ! Ce sont les mêmes qui trouvent normal que les Afrikaners soient persécutés, spoliés sur leurs terres et souvent assassinés !

Hier, c’étaient les Pieds-noirs qui avaient dû fuir les massacres causés par les Arabes ! C’étaient des familles installées depuis fort longtemps, et qui y avaient leurs souvenirs, leurs cimetières. Ils avaient bâti un pays dans la sueur, le labeur acharné, et le sang.

C’est la France qui a donné à ces territoires, le nom d’Algérie officiellement adopté le 14 octobre 1839 par Antoine Virgile Schneider, ministre de la Guerre, selon l’historien Eugène Guernier.

Quand je vois les Boers, ces fermiers blancs, demander l’asile à Vladimir Poutine afin de fuir les massacres commis par les noirs d’Afrique du Sud, je ne peux que me souvenir de l’Algérie.

L’histoire ne sert à rien. L’expérience vécue non plus. Les dirigeants reproduisent les mêmes faits, les mêmes erreurs et ne tirent aucune leçon. Ce qui se passe avec les fermiers blancs est une répétition ! La suite nous la connaissons, elle se traduira par les mêmes résultats qu’en Algérie, et au Zimbabwe : la ruine, la misère et la famine, et puis la volonté de trouver un autre pays pour profiter de ses avantages. La politique du criquet migrateur en Afrique !

Emmanuel Macron n’a pas offert l’hospitalité aux fermiers blancs d’Afrique du Sud. Il a fait comme le général De Gaulle et Gaston Defferre ! Il commet la même erreur et favorise le fléau plutôt que sa médecine ! Nous en aurons bientôt les résultats !

Les Français sont ravis aujourd’hui d’être représentés par une équipe de France en majorité africaine. Ils sont béats d’admiration et fiers disent-ils, de cette équipe de mercenaires ! Même certains souverainistes n’y voient que du sport alors même que les enjeux vont bien au-delà d’un résultat sportif !

La propagande va pouvoir s’installer et laminer les esprits dans le sens de la France multiethnique qui gagne ! La majorité des Français n’ont rien compris et leurs enfants devront un jour s’excuser d’être blancs ou fuir en Russie, en Hongrie !

Danielle Obono et sa consœur Rokhaya Diallo et tous ces Français de fraîche date venus d’Afrique doivent être satisfaits ! Ils vivent la mort en direct d’un peuple qui fut grand, et cela avec la complicité d’une République assassine !

Gérard Brazon pour Riposte Laïque

«Vous perdez votre culture» : l’immigration changera l’Europe à jamais, selon Donald Trump

Trump

Quelques heures avant d’atterrir à Londres, le président américain s’est montré très critique envers la politique migratoire européenne, qui a, selon lui, un impact potentiellement irréversible sur un Vieux continent en train de perdre son identité.

A l’issue du sommet de l’OTAN et avant de se rendre à Londres le 12 juillet, le président américain Donald Trump a accordé une interview au quotidien britannique The Sun, dans laquelle il a, notamment, donné son point de vue sur la politique migratoire européenne.

Fidèle à ses habitudes, le chef d’Etat n’a pas manié la langue de bois. «Permettre l’immigration en Europe est une honte. Je pense que cela change le tissu de l’Europe, et à moins que vous n’agissiez très rapidement, cela ne sera plus jamais ce que c’était, et je ne dis pas cela d’une manière positive», a-t-il lancé en préambule.

Cette politique migratoire, qui permet à «des millions et des millions de personnes» de venir sur le continent, a selon lui un impact aussi rapide qu’irréversible sur la culture européenne, et britannique en particulier. «Je pense que vous perdez votre culture. Regardez autour de vous. Certaines endroits n’existaient pas il y a 10 ou 15 ans», a-t-il poursuivi, rappelant son attachement au Vieux continent dont il tire ses origines, son père étant allemand et sa mère écossaise.

Le président américain n’a pas non plus hésité à évoquer la vague d’attaques terroristes qui a touché l’Europe ces derniers mois, et particulièrement Londres, où pas moins de quatre attentats ont eu lieu : au London Bridge, à Westminster, à la station Parsons Grenn et la à la mosquée de Finsbury Park’s. Un moyen pour lui de s’en prendre au bilan du premier maire musulman de Londres, Sadiq Khan, qui l’avait vertement critiqué pendant sa campagne présidentielle. «Regardez ce qu’il se passe à Londres. Je pense que [Sadiq Khan] a fait du très mauvais boulot sur le terrorisme», a-t-il ainsi déclaré, notant que celui-ci faisait également du «très mauvais travail» en matière de lutte contre la criminalité.

Source : RT France

Coupe du monde de football et génocide par substitution

renaudcamus

En cette veille de fête nationale et veillée d’armes de finale de la Coupe du Monde, nous sommes partagés. Les uns parmi nous, ivres d’amour du nom français, veulent la victoire de l’équipe de France, parce qu’ils y lisent encore les lettres du mot “France”. Les autres veulent sa défaite au contraire, parce qu’ils voient bien qu’elle est aux yeux du monde abasourdi l’emblème même de la disparition de notre peuple, le drapeau noir du Grand Remplacement, le logo du remplacisme global, l’affiche éclatante de la colonisation de l’Europe par l’Afrique et de la substitution ethnique. À l’instar de beaucoup d’Africains pleins de fierté, ceux-là voient en cette équipe de Coupe du Monde celle de l’Afrique et, sans la moindre hostilité à l’égard de ce continent, il lui préfère l’équipe de Croatie, parce qu’elle est celle de leur autre et plus large patrie, l’Europe. À leurs yeux cette équipe croate est celle aussi de l’antiremplacisme, celle de la résistance aux changements de peuple et de civilisation imposés par la finance hors-sol et l’hyperclasse, celle du refus des manipulations génétiques planétaires fomentées par la davocratie, gestion du parc humain par Davos et les banques.

Ces manipulations génétiques, à quelque niveau qu’elles interviennent, sont une seule et même chose. Dans le même temps que le monde est plongé dans la frénésie du football professionnel — une des branches les plus pourries d’argent et les plus efficaces de l’industrie de l’hébétude —, la chambre d’enregistrement davocratique qu’est devenue l’Assemblée nationale française consacre de fait la GPA. Toujours simultanément, et à l’unanimité, elle chasse des textes constitutionnels, ensemble, très significativement, les distinctions sexuelles et le terme de “race”, qui, même pris dans le médiocre petit sens pseudo-scientifique que lui donnent de concert les racistes et les antiracistes, constituait encore un obstacle, apparemment, à la production industrielle planétaire de la Matière Humaine Indifférenciée et sans grumeaux, le Nutella humain, la MHI. Et toujours pendant les jeux, pendant l’ivresse d’une humanité rendue saoule par l’imbécilisation de masse, sa biodiversité continue d’être broyée comme celle des autres espèces, l’Afrique continue d’être déversée à grands flots sur l’Europe livrée, l’Espagne succède à l’Italie en guise de principale tête de pont, toute prétention à la qualité de “réfugiés” est abandonnée pour leurs victimes par les organisateurs des naufrages de transport de masse, le génocide par substitution s’accélère : cette Destruction des Européens d’Europe dont la prétendue “équipe de France” est la retentissante figuration, la cynique mise en épingle, et en abyme.

Renaud Camus

Prémices de guerre islamo-gauchiste

 

fofana

« La guerre est déclarée ». Expression entendue lors des manifestations qui ont suivi le contrôle de police à Nantes.

Si ce Boubakar Fofana a été tué, sans intention d’en arriver là, par un CRS, c’est bien parce qu’il refusait d’arrêter son véhicule en faisant une marche arrière et avait, volontairement ou pas, failli écraser un policier.

Malgré leur sympathie évidente pour ce personnage au casier judiciaire déjà bien garni, les médias n’ont pas pu cacher qu’il était, à ce moment là, activement recherché par la police et la justice, pour divers actes de délinquance: vols, insultes, association de malfaiteurs, trafics de drogue, etc… Un merveilleux copain qui n’aurait pas fait de mal à une mouche, selon l’entourage.

Quoi qu’il en soit, pour les journaleux, l’assassin c’est le CRS, mis tout de suite en garde à vue, avant que la lumière soit faite sur cette affaire. La victime innocente c’est automatiquement le voyou, d’autant plus innocent qu’il est africain, donc respectable par nature. Ce qui reste un encouragement pour la racaille à continuer à narguer les forces de l’ordre.

C’est le scénario habituel d’inversion des rôles. La légitime défense est refusée au policier et tous les témoignages des amis du voyou vont venir charger le CRS, qui n’aura même pas l’appui de sa hiérarchie. Quant à la maire de Nantes, qui soutient le voyou, s’en en savoir davantage, sa voiture a été brûlée dans la rage vindicative de cette foule qui réclamait « justice pour Boubakar ». Mots qui dans la bouche de ces gens voulait dire lynchage. Ce qui n’a pas empêché la famille du délinquant de porter plainte contre la police. Plainte qu’ils se garderaient bien de porter devant une quelconque juridiction africaine.

Mais ce qui n’est pas tolérable par contre, et qui ne l’aurait pas été autrefois avec des ministres de l’Intérieur, d’une autre trempe que l’actuel ridicule retraité en pantoufles, c’est d’avoir toléré les millions de casses, en biens privés et publics, suite à l’émeute habituelle, anti-policière.

Les membres actifs ou passifs de la diversité étaient ils seuls à vouloir en découdre avec les forces de l’ordre? Il semblerait, qu’ils étaient encadrés, plus ou moins discrètement, par d’autres racailles, des blancs ceux-là, véritables milices gauchistes de choc, au service d’un Gouvernement crypto-gaucho, qui se fait passer pour démocrate. Des milices islamo-gauchistes, qui ne manquent pas une occasion, pour jeter de l’huile sur le feux, chaque fois que c’est possible. Et surtout pour donner un coup de main à leurs alliés temporaires de la diversité afro-musulmane. Je précise bien « temporaire » parce que tout les sépare, sauf le plaisir de détruire et de s’en prendre à une société qui est assez bête pour les nourrir.

Mais c’est une alliance de circonstance qui peut durer assez longtemps, pour faire beaucoup de dégâts et jeter les bases d’un prochain conflit social, sur base ethnique, capable d’embraser le pays et d’en faire un remake du Liban ou du Kosovo.

Alors, pour en revenir aux médias, soutiens idéologiques de ces nouveaux barbares, il est un mot qui revient toujours dans leur bouche, c’est celui de « jeune », même si le jeune en question a dépassé la quarantaine. Comme le signale Boris Le Lay, ce mot déclenche chez le lecteur ou l’auditeur la compréhension d’abord et l’empathie ensuite, pour l’individu désigné.

N’importe qui a été jeune, ou l’est encore, et la tolérance s’impose d’emblée, sans besoin d’en savoir davantage. Le mot déclenche des images mentales, à son insu, mais favorables à celui ou ceux qui sont désignés comme étant des jeunes, tout en effaçant leur origine.

Chaque mot est choisi, par des spécialistes de la manipulation, à l’avantage du délinquant, surtout s’il est noir ou arabe. On parlera de braqueur, même si c’est un tueur. L’image d’un enfant, mort noyé sur une plage turque, sera exploitée mondialement, au bénéfice de l’immigration de masse. Là, on agit sur l’émotion, au service de la compassion et de l’acceptation. La raison est ainsi éliminée.

En bref, les antifas et autres no-border et compagnie, ne sont pas les seuls à soutenir les musulmans et les voyous africains, c’est tout un système, médias en tête, juges et intellectuels de gauche, qui se range du côté de ceux qui veulent détruire une société construite sur des valeurs chrétiennes. Bien sûr, police et gendarmerie sont aux premières loges, pour recevoir des coups, mais derrière leur offensive, c’est à nous qu’ils s’en prennent.

Onyx

En phase finale …

foot-retransmission-demi-finale-france-vs-belgique_3875996

Il est  rare de voir un malade gravement atteint, chanter sa joie de se trouver en phase finale, c’est pourtant ce qui se produit en France ou un peuple chante à l’unisson son bonheur d’être en finale. Finale de quoi? D’un jeu, figurez-vous.

C’est ainsi que ces derniers jours, plusieurs quotidiens se réjouissaient d’assister à la renaissance d’une cohésion nationale à l’occasion de cette Coupe du Monde.

Ne vous sentez-vous pas pris soudainement dans ce tourbillon de patriotisme à bon marché? Ne vous sentez-vous pas entrainé vers cette communion dans la vacuité? N’êtes-vous pas emporté par cette importance démesurée accordée à ce qui n’est qu’une compétition sportive?

Remercions les médias pour leurs efforts déployés pour vulgariser notre Culture… Culture « footballistique », bien sûr. Car c’est la seule, la vraie, celle qui, à les écouter, enrichit l’Histoire d’une Nation. (Dire qu’il y a encore des crétins qui sont incapables de vous donner le nom d’un  joueur qui a marqué un but en 1998, ou qui ne connaissent pas la composition de l’équipe de France en 2002 !)

Comment peut-on se réjouir de ce délire collectif qui fait perdre ainsi la tête à des français réputés cartésiens? Comment la puissance des médias a-t-elle pu faire perdre la raison à des gens sensés?  Cela reste un mystère.

Certes, cette Coupe du Monde est un événement intéressant à suivre sur le plan sportif, il n’est pas question de le nier, mais alors pourquoi vouloir nous proposer de nous conduire vers des considérations hors de propos, si ce n’est de tenter de nous détourner d’une triste actualité.

Pourquoi nous obliger à reconnaître que l’intégration de joueurs d’origines différentes serait un facteur d’unité  assurant notre victoire, si ce n’est pour nous obliger à prendre position, alors que nous la refusons sur le plan sportif.

Celui qui a pratiqué le sport, celui qui a servi dans l’Armée, ceux qui ont partagé l’effort en commun se sont fait une opinion personnelle qui n’a rien à voir avec la couleur de la peau de ses partenaires et qui les placent à leurs justes valeurs bien au-dessus de ces mesquineries journalistiques.

La cohésion nationale ne naîtra jamais d’une hystérie artificielle, l’espace d’un instant, mais dans des sacrifices partagés souvent dans la peine.

Bélisaire

Afrique du Sud: des fermiers blancs trouvent refuge en Russie, une « question de vie ou de mort »

Alors que les attaques violentes et les menaces de mort contre les fermiers blancs en Afrique du Sud s’intensifient, de nombreuses personnes touchées cherchent un refuge. Une délégation de 30 familles d’agriculteurs sud-africains est arrivée dans la région de Stavropol, en Russie, alors que le gouvernement sud-africain continue de voler leurs terres.

Selon RT, jusqu’à 15 000 Boers, descendants de colons néerlandais en Afrique du Sud, envisagent de s’installer en Russie dans un contexte de violence croissante découlant des plans gouvernementaux d’expropriation de leurs terres, selon la délégation.

Les fermiers blancs, bien qu’ils soient une minorité en Afrique du Sud, possèdent 72 pour cent des fermes du pays. Le nouveau gouvernement sud-africain a récemment annoncé un plan de redistribution des terres à la population noire dans le cadre de cette politique hautement raciste. Les critiques ont averti que l’Afrique du Sud pourrait répéter l’expérience désastreuse du gouvernement zimbabwéen en 1999-2000. La mesure avait plongé le pays dans une famine intense, a rapporté RT.

Un rapport de DieselGasOil.com indique que le nouveau gouvernement sud-africain dirigé par le président raciste Cyril Ramaphosa s’est engagé à restituer aux citoyens noirs du pays les terres appartenant aux fermiers blancs depuis les années 1600. Le gouvernement a déclaré qu’il prévoyait de mettre fin à ce qu’il appelle « l’héritage de l’apartheid ». La plupart des terres agricoles de l’Afrique du Sud sont encore entre les mains de sa population blanche minoritaire. Les groupes de défense des droits de l’homme ont déclaré que l’initiative incite à la violence. Il y a eu 74 meurtres d’agriculteurs et 638 attaques, principalement contre des fermiers blancs, en 2016-17 en Afrique du Sud, selon les données du groupe de défense des droits des minorités AfriForum. L’Afrique du Sud sera confrontée à la menace réelle de famine en l’absence d’agriculteurs expérimentés – quelle que soit leur race.

Les agriculteurs ont été confrontés à un génocide racial en Afrique du Sud, et beaucoup disent que déménager en Russie est devenu une question de « vie ou de mort », a rapporté la chaîne de télévision Rossiya 1.

« C’est une question de vie ou de mort – il y a des attaques contre nous. C’est arrivé au point où les hommes politiques provoquent la vague de violence », a déclaré Adi Slebus aux médias.

« Le climat ici[dans la région de Stavropol] est tempéré, et cette terre a été créée par Dieu pour l’agriculture. Tout cela est très attirant. »

Les paysans qui ont fait face à l’exécution et à la violence en Afrique du Sud sont prêts à apporter une contribution au secteur agricole russe en plein essor, selon Rossiya 1. Chaque famille est prête à apporter jusqu’à 100 000 $ pour les aider à louer les terres nécessaires à l’expansion de l’industrie agricole russe.

La Russie dispose d’environ 43 millions d’hectares de terres agricoles inutilisées, selon RT. Le pays a récemment commencé à donner gratuitement des terres aux citoyens russes pour l’agriculture. Le programme de dons de terres, qui a débuté en 2014, a connu un énorme succès. L’augmentation de la production alimentaire en Russie stimulera l’économie, pendant que l’Afrique du Sud sera confrontée à des famines avec de la baisse de la production alimentaire en l’absence d’agriculteurs fiables et expérimentés.

Le panache français pour fdsouche

Droit d’asile

img545dfe8901143

Jacques Guillemain sur Riposte Laïque, donne quelques informations au sujet du droit d’asile en France. Peu d’entre nous en connaissent les tenants et les aboutissants. Le Gouvernement se garde bien de nous en informer, et pour cause.

Les demandes de droit d’asile ont explosées en 2017 et aujourd’hui dépassent les 100000 candidats. Selon la Cour des Comptes 5% des 115000 demandeurs sur l’année ont été expulsés. Mais expulsés ne veut pas dire qu’ils ont quitté le territoire.

Un « migrant » n’est soumis à aucun délai pour demander l’asile, et s’il est arrêté sans le moindre papier, il peut faire sa demande en contactant  l’OFPRA, qui a tout un mois pour la traiter.

S’il est débouté, il fera s’il le désire, un recours devant la Cour Nationale du droit d’asile, qui lui accordera une aide juridictionnelle, que n’aura jamais un quelconque citoyen en difficulté.

S’il échoue, il sera soumis à une obligation de quitter le territoire. Mais il peut alors, déposer un nouveau recours devant le Tribunal Administratif.

Si ce Tribunal confirme la décision d’expulsion, le clandestin a la possibilité de se retourner vers la Cour Administrative et ce n’est pas terminé pour autant.

Il lui restera à se présenter en dernier recours, comme étranger malade, donc inexpulsable. Et s’il peut tenir 5 ans, il sera régularisé d’office, en vertu de la circulaire Valls de 2012, qui a déjà permis de régulariser 30% des clandos en 5 ans. Il peut aussi se déclarer apatride, ou en danger dans son pays d’origine; ça peut quelquefois marcher actuellement, bien que l’astuce ait très bien fonctionné pendant de très longues années.

De toutes façons, les avocats gauchos sont là, pour les informer de « leurs droits » et aussi surtout, pour leur enseigner la meilleure façon de contourner nos lois laxistes, en toute régularité.

Et quand, (cela peut se produire) un clando est expulsé manu militari; et pour en arriver à cette extrémité, il faut qu’il ait fait les pires saloperies, il pourra toujours compter sur de bonnes âmes charitables, doublées de bénévoles qui s’opposeront à son expulsion, par tous les moyens, pourvu qu’elles en soient informées. Ou sur des associations pro immigration, plus ou moins musclées qui empêcheront l’avion de décoller, avec des moyens illégaux, mais pour la bonne cause, c’est bien connu.

Certains pilotes restent fermes et s’en tiennent au respect de la loi, d’autres, plus nombreux, pour ne pas avoir de problèmes avec des expulsés récalcitrants, ou des passager offusqués par des mesures qui peuvent leur apparaître, comme arbitraires, laissent faire. Il faut aussi compter sur les autorités militaires ou policières des pays africains, qui refusent de recevoir le ou les passagers irréguliers; et dans ce cas l’avion doit les reprendre à bord.

Le plus grave, c’est que les français ignorent qu’ils ne seront bientôt plus chez eux, dans le pays qui les a vu naître. Ils ne savent pas non plus, que pendant que Macron ferme les yeux devant une véritable invasion pacifique, tellement pacifique d’ailleurs, comparée aux tanks de l’armée allemande en 1940, qu’ils considèrent cette intrusion comme l’arrivée des touristes, chaque année au printemps. Et des quantités de crétins, au nom de je ne sais quel humanisme, soi-disant chrétien ou républicain se décarcassent au mieux pour les aider à s’installer.

Le « Suicide français » écrivait Zemmour dans le titre de son livre; et c’est bien de cela qu’il s’agit. Les français sont drogués au foot, aseptisés aux aides sociales, abêtis par des émissions TV débiles, individualistes au point de ne voir que leur nombril et truandés par la toute puissance bancaire qui leur promet des lendemains qui chantent. Ils restent comme des zombis devant le désastre qui se prépare.

Pendant qu’ils ne voient rien venir, la diversité fait sa loi dans les cités, on vient d’en voir le déroulement à Nantes où une vingtaine de voitures ont été brûlées à cause d’un voyou, qui l’avait bien cherché, abattu  par la police, alors qu’il se faisait menaçant à leur égard. Pendant que le CRS est déclaré coupable, les médias et les autorités de ce pays inversent les choses et font passer le voyou pour la victime.

Les illégaux entrent  sans arrêt et ne ressortent jamais; de cette façon l’Islam conquérant renforce ses effectifs. L’Islam avance et tombe de moins en moins le masque; il s’impose et impose les siens. Les français prennent des coups et des insultes, du mépris des crachats et de la haine, mais ils en redemandent. Ils sont encore foutus de voter Macron, la prochaine fois.

Seuls maintenant, devant la réaction salutaire de Salvini, en Italie et de l’Autriche, se rapprochant des pays  réfractaires de l’est qui refusent les « immigrés », Macron et l’autre demeuré socialiste espagnol Sanchez, défendent la politique désastreuse du Remplacement de peuple, avec l’illusion mortifère du « vivre ensemble ».

Pour Macron l’Europe de Bruxelles est seulement un grand marché, et la France une partie de ce marché. Qu’elle soit peuplée de gaulois ou d’arriérés  d’Afrique, musulmans ou animistes il s’en moque complètement, en total accord avec Attali qui voudrait repeupler les campagnes en manque de population par ces hordes d’individus.

Ces gens, qui se permettent de décider pour nous, n’ont encore pas compris que cette Europe de Bruxelles est de plus en plus remise en question et que persévérer à vouloir à tout prix nous l’imposer, par n’importe quel moyen, sera pour eux le début d’une chute sans parachute, bien méritée d’ailleurs.

Onyx